Conseils techniques | Comment se protéger des tiques en randonnée ?

Vus : 414
0
08/05/2023
Comment se protéger des tiques en randonnée ?

Le printemps pointe le bout de son nez, les jours rallongent, le soleil brille de plus en plus et l’envie de profiter du grand air et de la nature est grandissant ! La saison de ski est terminée et laisse la place à celle des randonnées, du bivouac ou encore du trail ! Mais tous les ans, c’est la même chose, un fléau s’abat sur la réjouissance des beaux jours : les tiques ! Porteuses de maladies et notamment, de la maladie de Lyme pouvant être très dangereuse dans certains cas, les tiques sont à fuir ! Alors pour vous permettre de profiter pleinement de la nature cet été, entre la trousse de secours et les produits d'hygiène, Tonton Outdoor vous donne toutes les clefs pour vous protéger des tiques en randonnée et emporter tout le nécéssaire dans votre sac à dos !

 

La maladie de lyme, c’est quoi ?

La maladie de Lyme est une maladie bactérienne vectorielle, transmise par la tique, lors d’une morsure. Relativement récemment isolée chez l’Homme, on ne connaît pas encore tous ses secrets, et son diagnostic est souvent difficile à poser. Attention, toutes les tiques ne sont pas porteuses de la maladie de Lyme puisqu’on considère qu’environ 15% peuvent la transmettre à l’homme.

La maladie se manifeste en trois phases post-morsure :

  • - Un érythème migrant pouvant apparaître autour de la morsure ou sur une tout autre partie du corps. Les symptômes, à ce stade, peuvent être traités par antibiotiques et n’engendrer aucun effet durable. Dans 80% des cas, la maladie se manifeste de cette façon.
  • - Si les symptômes précoces de la maladie ne sont pas traités, des symptômes cutanés, cardiaques, articulaires ou neurologiques peuvent apparaître. Ils sont très différents d’un patient à l’autre, c’est pourquoi le diagnostic est si difficile à poser.
  • - Enfin dans un troisième temps, la maladie peut évoluer de façon chronique et engendrer des séquelles handicapantes et irréversibles. La maladie de Lyme n’est, cependant, pas mortelle.

 

Identifier les zones infestées de tiques les plus risquées

Les tiques évoluent principalement du printemps à l’automne, et dans des zones humides et boisées. Vous les rencontrerez donc généralement dans les forêts, les bords de rivières ou les herbes hautes. Ces terrains leur permettent de sauter facilement sur votre peau pour se nourrir et vous mordre.

En France, elles sont présentes dans toutes les régions mais certaines régions montrent une prolifération plus importante, telles que l’Alsace, la Lorraine, le Limousin, l’Auvergne et Rhône-Alpes. Bien que les chiffres soient de plus en plus fiables, il n’existe pas de statistique réellement précise de la présence des tiques porteuses de la maladie de Lyme. En effet, les études montrent que les tiques infestées en France sont de l’ordre de 5% à 20% selon les régions, mais d’autres régions du monde présentent des chiffres bien plus élevés.

Néanmoins, le nombre de tiques infestées est en hausse constante dans toutes les régions du monde, ce qui peut notamment s’expliquer par le réchauffement climatique. Même si toutes les tiques ne sont pas porteuses de la bactérie responsable de la maladie de Lyme, il est primordial de se protéger et de se renseigner sur la cartographie des recensements des tiques en France. Il existe en effet des applications et sites internet permettant de suivre l’évolution des chiffres et des zones les plus à risque.

En revanche, nos amis montagnards peuvent se réjouir de profiter pleinement de la nature à partir de 1500m, altitude au-dessus de laquelle les tiques ne sont plus présentes !

 

Comment se protéger des tiques lors des activités outdoor ?

Pour se prémunir des morsures de tiques et donc d’une potentielle contamination, il est donc important de prendre quelques précautions.

  • - Eviter les zones à risques : zones humides et boisées, forêts, herbes hautes, etc.
  • - Rester sur les sentiers pour éviter de marcher dans des herbes hautes (et protéger la flore environnante par la même occasion)
  • - Porter des vêtements longs, surtout sur les jambes.
  • - Dans les zones les plus à risque, rentrer le pantalon dans les chaussettes, porter des manches longues et un couvre-chef. Les zones préférées des tiques sont celles sur lesquelles la peau est la plus fine et/ou la plus humide : cuir chevelu, pli des genoux et des coudes, aisselles.
  • - Utiliser un répulsif, en prenant les précautions nécessaires, notamment chez les enfants et les femmes enceintes. Pulvérisez la peau ou directement les vêtements. Découvrez par exemple le spray répulsif Clako Tiques, disponible chez Tonton Outdoor
  • - Porter des vêtements clairs pour repérer plus facilement la présence de tiques et les balayer avant qu’elles ne s’accrochent.
  • - Prévoir une serviette ou une couverture pour s'assoir pendant les pauses en randonnée, et éviter de s'assoir directement dans l’herbe.
  • - Emporter un tire-tique !
  • - Inspecter le corps après une randonnée afin d’éliminer toute présence de tique, ou, dans le cas contraire, la retirer.

 

Que faire en cas de morsure de tique ?

En cas de morsure de tique, surtout, pas de panique, vos jours ne sont pas comptés, il suffit juste de suivre quelques règles afin de faire les choses bien et prendre le moins de risques possibles. Néanmoins, il est important de retirer la tique dans les 12h à 24h afin de limiter au maximum le risque de contamination si la tique est infestée.

Puisque vous êtes une personne organisée, vous avez forcément un tire-tique dans votre trousse de secours (si vous avez besoin d’aide pour boucler votre trousse de secours, découvrez notre article "Conseils techniques : trousse de secours, l'indipensable de l'outdoor !" sur le site Tonton Outdoor !). C’est le moment de vous en servir ! Pour cela, placez la partie courbée au plus près de votre peau, passez la tique dans la fente du tire-tique et tournez dans le sens inverse des aiguilles d’une montre jusqu’à ce qu’elle se décroche. Nettoyez ensuite la zone de la morsure avec du désinfectant.

Découvrez par exemple le tire-tique Ticks-To-1go Care Plus, et le désinfectant eau 30ml Care Plus, disponibles chez Tonton Outdoor !

 

Vous pouvez également utiliser une pince à tique en la plaçant au plus près de votre peau et en tirant délicatement sans tourner. Nettoyez ensuite la zone de la morsure avec du désinfectant.

Découvrez par exemple la pince à tiques Care Plus, disponible chez tonton Outdoor !

 

Surtout, ne pincez pas la tique, afin d’éviter qu’elle ne régurgite. Ne tirez pas trop fort dessus pour ne pas laisser la tête dans votre peau, et ne la stressez pas avec des produits répulsifs ou de l’alcool afin, encore une fois, qu’elle ne régurgite pas.

Si, malgré tout, vous ne parvenez pas à extraire la tique, ne tardez pas à vous rendre dans une pharmacie, chez un médecin ou à l’hôpital.

Une fois la tique extraite et la zone désinfectée, surveillez le point de morsure pendant 4 à 8 semaines. Si une plaque rouge en forme de cercle grandissant apparait, ou si vous ressentez des symptômes anormaux (fatigue intense, fièvre, etc), consultez un médecin afin qu’il vous administre un traitement antibiotique ou qu’il vous prescrive un test bactériologique. Notez également que la rougeur liée à une contamination, appelée érythème, peut être migrante, et donc apparaître sur n’importe qu’elle zone de votre corps. Il est donc important de bien inspecter votre peau pendant plusieurs semaines. Si rien n’apparaît pendant ce délai, vous pouvez considérer que vous êtes hors de danger !

 

Pour aider la recherche sur la maladie de Lyme et faire avancer la science, vous pouvez signaler vos morsures de tiques depuis plusieurs applications mobiles. Vous pouvez également envoyer votre tique par la poste afin qu’elle soit analysée !

 

Maintenant que vous avez toutes les clefs pour vous protéger des tiques en randonnée ou pendant vos activités outdoor, partez sereins pour vos prochaines aventures ! Venez également vous équiper chez Tonton Outdoor et trouvez le tire-tique qu’il vous faut !


  • Partagez :