Conseils techniques | Comment choisir son réchaud de bivouac pour la randonnée ?

Vus : 282
0
07/08/2023
Comment choisir son réchaud de bivouac pour la randonnée ?

Pour profiter pleinement de la nature et des joies du bivouac cet été, la tente et le sac de couchage ne suffisent pas ! Si vous souhaitez partir randonner en autonomie et manger autre chose que des sandwiches, vous aurez besoin d’un réchaud ! Mais ce petit appareil qui vous permet de vous cuisiner de bons petits plats chauds ne se choisit pas par hasard, alors pour vous aiguiller, Tonton Outdoor vous donne tous ses conseils !

 

Les questions à se poser pour bien choisir son réchaud

En bivouac ou en voyage, le réchaud est un indispensable ! En effet, le réchaud vous permet de vous préparer de bons plats chauds et de cuire des aliments pendant votre périple ! Véritable compagnon de route incontournable, c’est grâce à lui, en partie, que votre récupération pourra se faire de façon optimale ! Néanmoins, plusieurs modèles existent et il est important de bien réfléchir à l’utilisation que vous en ferez pour ne pas vous tromper. 

Pour cela, vous devez vous poser quelques questions afin de définir les critères à prendre en compte en priorité pour choisir votre réchaud.

  • Dans quel environnement vais-je bivouaquer ? La saison, l’altitude ou les températures sont des paramètres à évaluer avant de choisir son réchaud. En effet, les caractéristiques et les besoins ne seront pas les mêmes si vous bivouaquez en hiver à 2200m d’altitude sur la dent de Crolles ou en été au camping du Pouldu en Bretagne !
  • Quel type de combustible ? Nous verrons plus loin que les réchauds n’utilisent pas tous, le même type de combustibles. Encore une fois, selon votre environnement et le type de sortie que vous prévoyez, certains combustibles seront plus adaptés que d’autres.
  • La puissance souhaitée ? Là encore, tous les réchauds ne se valent pas, et suivant les conditions météo ou encore le nombre de personnes à table, la puissance peut constituer un élément déterminant !
  • Le poids et le volume disponibles ? Ces deux éléments viennent directement influer sur votre paquetage ! Et parce qu’ils viennent directement impacter votre paquetage, ils se retrouvent sur vos épaules et votre dos, ajoutant quelques grammes et occupant l’espace de votre sac à dos ! Alors, selon la durée de votre périple et l’espace disponible dans votre sac à dos, pensez à bien identifier le poids et le volume de votre réchaud pour être sûr de pouvoir l’emporter avec vous !

 

Les différents types de combustibles :

Comme évoqué plus haut, les réchauds n’utilisent pas tous, le même type de combustible. Si certains sont plus répandus que d’autres, ils sont surtout à adapter à votre pratique et à votre environnement !

 

1. Les réchauds à gaz

C’est le type de réchaud le plus répandu dans le monde de l’outdoor ! Son utilisation est simplissime et il suffit de visser ou clipser la cartouche de gaz pour vous en servir. Cependant certains systèmes de cartouches peuvent s’avérer difficiles à trouver en dehors du territoire français. Avec les cartouches à valve filetée répondant à une norme internationale EN417, aucun problème, vous les trouverez partout. En revanche, pour les cartouches à valve sans filetage, c’est une autre histoire… Attention, donc, si vous voyagez à l’étranger, car vous pourriez vous retrouver en panne de gaz ! Veillez également à utiliser les cartouches de gaz correspondant à la marque de votre réchaud pour une compatibilité optimale et fiable.

Les réchauds à gaz sont idéaux pour leur fiabilité, leur compacité et leur poids limité. Les cartouches de gaz existent dans différents volumes selon vos besoins, ne nécessitent aucune manipulation de combustible, et intègrent pour la plupart, un système de régulation de la flamme, ce qui les rend très fiables. Elles sont en fait remplies de propane, de butane ou d’isobutane sous forme liquide. Certaines sont constituées d’un mélange pour augmenter leurs performances. En effet, en-dessous de 0°C, le butane devient quasiment inutilisable, il est donc recommandé, suivant votre aventure, de choisir des cartouches avec propane et isobutane afin de résister au froid.

Les principaux avantages des réchauds à gaz sont donc leur fiabilité et leur facilité d’utilisation. Le simple fait de l’allumer lui permet de chauffer instantanément ! En revanche, l’inconvénient est la mauvaise résistance au froid du butane, gaz le moins onéreux. Les réchauds à gaz sont donc tout à fait adaptés à des excursions en randonnée ou pour des voyages plus longs, plutôt dans des conditions météo clémentes.

 

2. Les réchauds multi-combustibles :

Dans la catégorie expert en utilisation de réchauds, on demande le réchaud multi-combustibles ! Bien qu’extrêmement polyvalents et performants, les réchauds multi-combustibles demandent une certaine expérience pour un fonctionnement fiable et optimal ! Ce type de réchaud utilise du carburant à l’état liquide : essence, pétrole ou gazole. Très faciles à trouver dans n’importe quel pays, vous n’aurez aucun problème à vous fournir, et c’est le principal avantage de ce type de réchaud !

Particulièrement adaptés aux températures basses, les réchauds multi-combustibles gardent un excellent rendement par temps froid et sont donc très utilisés pour les expéditions, l’alpinisme ou les longs voyages à travers le monde.

Pour utiliser un réchaud multi-combustibles, une attention particulière est néanmoins nécessaire. Le carburant à l’état liquide est mis sous pression par le réchaud avant de se transformer en gaz et atteindre l’embrasement ! Il est donc nécessaire de le préchauffer et maîtriser ensuite la flamme.

Ce type de réchaud demande également un entretien régulier car il peut s’encrasser rapidement en fonction du carburant utilisé. L’essence C est le combustible le plus recommandé car c’est le combustible le plus propre, ne rejetant aucun résidu.

 

3. Les réchauds à bois :

Certainement le type de réchaud le plus économique et le plus écologique puisqu’il se nourrit du petit bois trouvé dans la nature ! Vous ne chargez donc pas votre sac avec votre combustible, mais le récoltez gratuitement sur le chemin ou arrivé au campement ! Néanmoins, outre cet avantage non négligeable, ce type de réchaud n’est pas utilisable partout. En effet, si vous vous trouvez dans une zone glaciaire, dans le désert ou encore en haute montagne, sans bois à l’horizon, ou si le bois récolté est mouillé, vous ne mangerez pas chaud ! Aussi, le réchaud à bois demande une attention particulière pour maîtriser la flamme, et ne pourra être utilisé dans les zones à risque d’incendie.

Il est donc, encore une fois, très important de définir le lieu de bivouac et les conditions dans lesquelles vous voyagez avant de choisir ce type de réchaud ! Cependant, vous trouverez sur le marché certains réchauds à bois compatibles avec d’autres combustibles.

 

4. Les réchauds à alcool :

Sûrement le type de réchaud le plus simple à utiliser ! Conçu pour l’alcool liquide, solide ou en gel, ce type de réchaud est un des plus économiques ! Très simples d’utilisation, ces réchauds ne nécessitent pas de matériel sophistiqué et peuvent être utilisés sous des températures très basses, à condition de préchauffer l’alcool lorsque les températures sont négatives. Son rendement est donc un peu moins fiable par temps froid et le vent deviendra votre pire ennemi ! En revanche, le plus difficile sera de maîtriser la puissance de la flamme ! Ce type de réchaud est donc plutôt adapté à un usage en plaine ou sous des conditions clémentes.

 

Le système d’allumage :

Intégré ou non, le système d’allumage peut différer d’un réchaud à l’autre. En effet, certains intègrent un système automatique, à l’image des gazinières modernes, qui ne nécessitent pas l’utilisation d’un briquet. D’autres, en revanche, possèdent une simple valve permettant de laisser le gaz s’échapper et impliquent l’utilisation d’un briquet ou d’une allumette pour déclencher l’allumage.

Enfin, vous pouvez également trouver sur le marché, des piezos, servant simplement à produire une étincelle pour allumer le réchaud ! Plus besoin de briquet ou d’allumettes !

 

Les différents types de réchauds :

Pour aller plus loin, vous pouvez trouver sur le marché de l’outdoor, différents "formats" de réchauds. Selon la situation dans laquelle vous voyagez, certains peuvent être plus adaptés que d’autres.

 

1. Les réchauds standards :

Ce type de réchaud est le plus répandu et le moins onéreux. La cartouche se visse ou se clipse directement dessus, tandis que le brûleur intègre des ailettes pour tenir la popote. Les ailettes peuvent être rétractables pour optimiser le volume. Ces réchauds sont tout à fait adaptés au bivouac, à plusieurs et lorsque vous pouvez vous permettre d’emporter votre popote avec vous !

 

2. Les réchauds optimisés :

Ce type de réchaud est le plus minimaliste. Ultra-performants, ces réchauds sont optimisés pour prendre le moins de place possible tout en offrant un excellent rendement. La popote est en effet intégrée au dispositif et tout le matériel se glisse dedans pour un rangement optimal, même le combustible ! Ces réchauds sont donc plutôt adaptés à des aventures minimalistes, en solo puisque le volume de la popote est assez restreint.

 

3. Les réchauds déportés :

Pour les aventures à plusieurs ou dans des conditions difficiles, ce type de réchaud est le plus adapté. En effet, les réchauds déportés sont conçus de telle sorte que le combustible ne s’adapte pas directement sur le brûleur. Il est déporté grâce à un tuyau et offre plus de stabilité et de puissance au réchaud. Le brûleur tient en effet mieux en place lorsque le sol est accidenté, et supporte plus aisément une grande popote pour les aventures à plusieurs ! Aussi, en inversant le sens de la cartouche de gaz, il est possible d’optimiser son rendement par temps froid !

 

Maintenant que vous savez tout sur les réchauds de bivouac, rendez-vous sur le site Tonton Outdoor ou directement en magasin pour découvrir notre sélection ! A vous les aventures en pleine nature !  


  • Partagez :