Conseils techniques | Comment choisir son sac à dos d'alpinisme ?

Vus : 214
1
26/12/2022
Comment choisir son sac à dos d'alpinisme ?

L'alpinisme est une activité physique qui se pratique en haute montagne. Ses exigences techniques, son engagement et les risques que le montagnard prend en la pratiquant, nécessitent de s'équiper parfaitement. Outre l'équipement vestimentaire nécessaire pour l'alpinisme, le sac à dos est aussi important que les crampons. Il est donc important de le choisir correctement. Après vous avoir guidé dans votre choix de sac à dos de randonnée, nous vous expliquons tout sur le choix de votre sac à dos de montagne

 

Sac à dos d'alpinisme : une conception spécifique.

En randonnée ou en trekking, vous avez besoin d'un sac à dos multi-poches, avec des rangements de part et d'autre de votre sac, afin d'y glisser vos accessoires et matériel Outdoor indispensables durant votre périple. En alpinisme, au contraire, vous avez besoin d'un sac à dos épuré, léger et très peu encombrant

Lorsque vous progressez en alpinisme, selon votre niveau et votre projet, vous démarrez généralement votre course en fond de vallée ou en légère altitude. Après une courte randonnée, sur des chemins confortables et agréables à parcourir, vous quittez la moyenne montagne pour découvrir peu à peu l'altitude, les terrains escarpés et la technicité de la discipline. Après avoir troqué vos chaussures de randonnée par des chaussures d'alpinisme, il ne vous reste plus qu'à ralentir le pas. L'oxygène se fait de plus en plus rare et le moindre geste devient coûteux en énergie. A ce moment, le fait de porter un sac à dos léger et minimaliste sur votre dos diminue votre dépense énergétique. Il doit également être très près de votre corps et stable sur votre dos, pour éviter toutes vacillations et déséquilibres lors de passages à risque. On appelle cela la "construction en tube". 

Bien que léger et peu encombrant, votre sac à dos d'alpinisme doit être robuste et pratique. Son ergonomie est très importante. En escalade et alpinisme, vous devez transporter votre matériel de grimpe qui est lourd et parfois agressif pour le textile. Ensuite, vous allez probablement vous frotter régulièrement à la roche, à la glace, à la neige. Le tissu de votre sac à dos doit alors être très résistant. Vous aurez, parfois, la nécessité de vous faufiler dans des passages étroits, avant d'escalader des blocs de glace ou des roches recouvertes de neige. 

En ce qui concerne les tissus utilisés, ils sont généralement en matière Ripstop. Ce tissu quadrillé et régulier est fabriqué en maillage croisé, de manière extrêmement résistante, afin de réduire le risque de déchirure. Eliminez ainsi les accrocs, l'usure au fil du temps ainsi que l'extension de la matière, qui pourrait à terme, réduire la solidité de votre sac à dos et transformer sa forme. Le fond du sac à dos d'alpinisme est également ultra solide grâce à un tissu Ripstop renforcé résistant à l'abrasion, ou peut intégrer un empiècement en tissu Cordura encore plus résistant, mais plus lourd !

 

Quel litrage/volume pour votre sac à dos d'alpinisme ?  

Selon le type de course que vous vous apprêtez à effectuer, qui sera sûrement définie par votre niveau, et selon la durée de celle-ci, le volume de votre sac à dos doit être adapté. En effet, vos besoins en matériels, en équipements, en vêtements, etc, diffèrent si vous partez à la journée en randonnée glaciaire ou si vous partez plusieurs jours à coup de cascades de glace et alpinisme pur !

Comme évoqué précédemment, le poids du sac à dos compte particulièrement en alpinisme, les volumes seront donc plus restreints qu’en randonnée. Là où en randonnée ou trekking vous pouvez atteindre de gros volumes de 70L ou 80L par exemple, il est rare, sauf expédition exceptionnelle, d’atteindre de tels chiffres en alpinisme. Au contraire, on cherchera à se délester au maximum pour éviter les déséquilibres et les débords !

Alors pour vous aider à définir le volume de votre sac à dos d’alpinisme en fonction de votre sortie, voici quelques conseils à adapter à votre situation :

  • Pour une sortie à la journée : privilégiez un petit volume, de 20L à 25L maximum. Parfait pour une randonnée glaciaire peu engagée qui ne nécessitera pas l’usage d’un piolet, ou pour de l’escalade simple !

 

  • Pour une sortie de 2 ou 3 jours : choisissez un sac à dos de 30L à 35L. Idéal pour de la cascade de glace par exemple qui nécessite l’usage de matériel supplémentaire !

 

  • Pour une sortie de plus de 4 jours : optez pour un sac à dos de 35L minimum à 40L maximum. Si vous partez en autonomie en raid à ski par exemple, et que vous devez emporter, en plus de tout votre matériel de sécurité et d’escalade, votre matériel de ski, vos vêtements et votre équipement pour le couchage !

 

Dans tous les cas, privilégiez le confort et les fonctionnalités adaptées à votre pratique.

 

L'anatomie du sac à dos d'alpinisme : minimaliste et fonctionnelle. 

Si l’anatomie structurelle du sac à dos d’alpinisme est exactement la même que celle d’un sac à dos de randonnée, il n’en va pas de même pour son anatomie fonctionnelle. En effet, sa structure de base est composée d’un dos plus ou moins rigide, de bretelles ergonomiques, d’une ceinture ventrale et d’une ceinture pectorale, et de sangles permettant le retour de charge et assurant le confort de portage.

Cependant, le principal critère demandé au sac à dos d’alpinisme, c’est d’être le plus léger possible ! Alors, exit les poches fonctionnelles en tous genres, de la ceinture aux côtés du sac, les sangles de part et d’autre, etc. Ici, nous cherchons le minimalisme. Comme évoqué plus haut, le sac à dos d’alpinisme est étroit et se porte au plus près du corps. Son volume est restreint et aucune poche ne dépasse sur les côtés. Le gain d’espace se fera donc sur un compartiment haut et un compartiment bas, en plus du compartiment principal.

Enfin, puisque votre matériel d’alpinisme est différent de votre matériel de randonnée, vos points d’accroche s’en ressentiront. Lorsque sur un sac de trekking, on trouve une poche de ceinture, sur un sac à dos d’alpinisme, on trouvera plutôt des attaches pour mousquetons ou dégaines pour un accès rapide et facile pendant la pratique. Les porte-bâtons peuvent être présents, mais le porte-piolet sera privilégié. Vous pouvez même trouver, sur certains modèles, une poche à crampons renforcée !

Concernant l’ouverture et l’accès au compartiment principal, les sacs à dos d’alpinisme sont souvent équipés, pour les plus gros volumes, d’un accès rapide latéral ou dorsal. Tout est finalement histoire d’accès facilité, rapide et sécurisé. Votre sac à dos d’alpinisme ne doit jamais vous mettre en danger ni par son poids, ni par des débords ou des sangles qui viendraient s’accrocher dans le paysage.

 

Comment organiser votre sac à dos d'alpinisme ? 

Maintenant que vous avez toutes les clefs pour choisir votre sac à dos d’alpinisme et que vous y voyez plus clair, il faut s’atteler à le remplir ! Et là encore, il ne s’agit pas d’organiser son sac à l’aveugle…

Pour éviter un déséquilibre et pour optimiser le confort de portage, il est important de respecter un schéma de chargement spécifique. Etant donné que le sac à dos d’alpinisme est moins compartimenté que le sac à dos de randonnée, vous devrez équilibrer votre sac comme suit :

  • Les charges les plus lourdes au plus près du dos
  • Les charges les plus légères en haut, en bas et sur la face avant.

 

Par exemple, vous pouvez mettre votre topo, vos lunettes de soleil, votre téléphone, votre crème solaire et votre lampe frontale dans le compartiment haut de votre sac. Dans le fond, vous pouvez ajouter la trousse à pharmacie, votre doudoune, votre sac de couchage et votre trousse de toilette. En face avant, glissez votre membrane imperméable et respirante, et une polaire respirante. Et enfin, contre le dos, placez le matériel lourd et technique, le matériel d’escalade et de sécurité.

Pour encore plus d’organisation, vous pouvez opter pour des pochettes de rangements à glisser dans votre sac à dos. Vous pourrez ainsi compartimenter vos affaires, les retrouver et y accéder plus facilement.

 

Le petit plus des Tontons :

Pour un maximum de confort, votre sac doit toujours être réglé et serré dans l’ordre suivant :

  • La ceinture ventrale, bien positionnée sur les hanches pour permettre le port du sac.
  • Les bretelles, pour ajuster la hauteur de votre sac, sans trop serrer, et sans transférer le poids sur les épaules.
  • Le rappel de charge (sangles situées tout en haut de votre sac, entre le haut des bretelles et le haut du sac), pour ramener le poids au plus près du corps.

 

 

Maintenant que les sacs à dos d’alpinisme n’ont plus de secrets pour vous, et si vous avez déjà lu nos derniers articles sur les chaussures d’alpinisme, les crampons d’alpinisme et l’équipement d’alpinisme, les plus hauts sommets n’attendent que vous !

Découvrez vite sur le site Tonton Outdoor la sélection de sacs à dos d’alpinisme et préparez-vous à en prendre plein les mirettes !


  • Partagez :