Conseils techniques | Comment bien choisir ses chaussures de randonnée ?

4min
Vus : 1013
1
07/05/2024
Comment bien choisir ses chaussures de randonnée ?

La randonnée pédestre séduit de plus en plus de pratiquants, de tous âges et de tous niveaux et nécessite donc l'utilisation du matériel adapté ! Qui dit randonnée, dit forcément chaussures de randonnée ! Choisir les mauvaises chaussures ou partir en randonnée à la montagne ou au bord de la mer, à l’aveugle, avec ses chaussures de ville peut vite s’avérer cauchemardesque ! Alors pour vous permettre de bien choisir vos chaussures de randonnée homme ou femme et idenitifer les paramètres à prendre en compte Tonton Outdoor vous donne tous ses conseils !

 

Structure de la chaussure de randonnée 

La chaussure de randonnée se différencie des chaussures de ville ou des baskets par plusieurs aspects. Comme dans n’importe quelle activité, l’équipement de sport est adapté à la pratique, et même si certains novices pensent pouvoir partir à l’assaut des sentiers sans les chaussures adéquates aux pieds, nous verrons que la balade peut vite se transformer en cauchemar ! En effet, qui dit randonnée dit potentiel dénivelé, différents types de terrains, plus ou moins longue durée de marche, poids d’un sac à dos plus ou moins important (vous pouvez d'ailleurs retrouver l'article "Comment bien choisir son sac à dos de randonnée ?" sur le site Tonton Outdoor), etc. Selon le type de randonnée que vous entamerez, les caractéristiques de vos chaussures de marche différeront.

La chaussure de randonnée homme ou femme se compose donc d’une tige, d’une semelle extérieure d’usure, d’une semelle intermédiaire, d’un système de laçage et parfois de pare-pierres. Outre votre confort et vos choix subjectifs, certains aspects sont réellement à prendre en compte en fonction de votre randonnée. C’est le cas, surtout, de la tige et de la semelle extérieure par exemple.

 

La tige de la chaussure de randonnée :

La tige de votre chaussure de marche constitue toute la partie montant sur la jambe, elle s’arrêtera donc sous la malléole si c’est une tige basse, au niveau de la malléole si c’est une tige mid et au-dessus de la malléole si c’est une tige haute.

  • La tige basse est celle qui offre le plus de légèreté, et c’est assez logique. Elle est plutôt recommandée pour des balades ou de petites randonnées, sans difficulté particulière, ou bien pour les randonneur très aguerris, voire les traileurs habitués à travailler la flexibilité de la cheville. La tige basse laisse donc une grande liberté de mouvement, mais offre moins de maintien.
  • La tige mid est forcément un peu plus lourde que la basse, offre un peu plus de maintien et se rend donc plutôt polyvalente. Ni trop, ni pas assez, elle vous permet de vous aventurer sur des sentiers un peu plus techniques demandant plus de précision.
  • Enfin, la chaussure de randonnée tige haute offre un excellent maintien de la cheville et permet d’envisager des treks et de grandes randonnées. Sur des sentiers plus accidentés avec de plus gros dénivelés, ou encore avec un sac à dos de randonnée lourd, la tige haute vous sécurise au maximum.

La semelle extérieure de la chaussure de randonnée :

La semelle extérieure de la chaussure de randonnée, ou semelle d’usure, est tout simplement la partie en contact avec le sol, et celle qui est la plus exposée à l’usure. Elle doit être ultra résistante à tout ce qu’elle verra passer sur les sentiers, et devra également remplir la mission de vous garder debout ! En effet, le caoutchouc utilisé dans la fabrication de la semelle extérieure est étudié, non seulement pour résister à l’abrasion, mais également pour offrir adhérence et accroche à votre chaussure. Comme sur des chaussures de trail, il existe donc différents types de gommes plus ou moins tendre, allant de pair avec leur résistance, leur adhérence et leur accroche. Vibram étant le leader du marché des semelles, la marque est très présente, mais elle n’est pas seule et partage la route avec la Contagrip sur les chaussures de randonnée Salomon, ou encore les Continental. Selon les types de terrains et leur difficulté, vous n’aurez pas besoin du même type de semelle.

L’accroche est ce qui permet à la semelle de rester stable sur des terrains meubles, grâce à des crampons profonds et une gomme tendre.

L’adhérence concerne la stabilité sur des terrains durs mais accidentés tels que la roche, grâce à des crampons larges et peu profonds, et une gomme dure.

La rigidité de la semelle joue un rôle important dans la stabilité de votre pied. Une semelle rigide offre stabilité et précision dans des sentiers plutôt techniques, tandis qu’une semelle souple apporte dynamisme et confort, plutôt sur des sentiers faciles et pour des marches actives. La rigidité de la semelle se "mesure" en lui imposant une torsion latérale.

Enfin, la largeur de la semelle vous donne des indications sur le type de randonnée pour lesquelles votre chaussure de randonnée homme ou femme est préconisée. En effet, une semelle étroite s’adapte plutôt aux randonnées techniques et escarpées puisqu’elle permet une grande précision. En revanche, une semelle large offre un maximum de stabilité et sera plus adaptée à une randonnée peu technique, car forcément moins précise.

Il s’agit donc de trouver un compromis entre accroche et adhérence, entre rigidité et souplesse et entre étroitesse et largeur ! Une gomme tendre offre plus d’accroche et de souplesse mais s’use plus facilement, tandis qu’une gomme dure apporte adhérence et durabilité, mais moins d’accroche. Une semelle souple est plus confortable mais moins précise. Une semelle étroite est plus précise mais moins stable et inversement !

 

La semelle intermédiaire de la chaussure de marche :

Calée au-dessus de la semelle extérieure, la semelle intermédiaire gère le confort de la chaussure, et notamment son amorti. Afin de vous apporter un maximum de confort et de marche, et de préserver vos articulations, la semelle intermédiaire permet d’amortir l’impact entre votre pied et le sol.

 

A chaque chaussure de randonnée son système de laçage :

Selon le type de chaussure de marche, vous trouverez différents systèmes de laçage. Il est primordial de lacer parfaitement vos chaussures avant une randonnée, c’est ce qui permettra de maintenir parfaitement votre pied dans votre chaussure pour le sécuriser. Vous trouverez donc des lacets classiques, des lacets QuickLace élastiques autobloquants ou des lacets avec crochets autobloquants. Les lacets Quicklace permettent un laçage rapide et facile, vous n’avez qu’à tirer à votre convenance et ils se bloquent. On les trouve principalement sur les chaussures à tige basse. Les crochets autobloquants équipent les chaussures à tige mid et haute et assurent la sécurisation de votre laçage. Une fois bloqués dans les crochets, les lacets ne desserrent plus !

 

Chaussure de randonnée : l'importance du pare-pierre :

Le pare-pierres se trouve à l’avant de la chaussure et permet de protéger, non seulement la chaussure contre l’usure, mais surtout votre pied d’éventuels chocs ou chutes durant la marche. Les renforts situés à l’avant du pied ne sont pas présents sur toutes les chaussures de randonnée mais se montreront indispensables sur les chemins les plus accidentés.

 

L’imperméabilité de votre chaussure de randonnée

En ce qui concerne l’imperméabilité de vos chaussures, c’est entre les différentes couches de tissu de la tige que tout se passe ! Toutes les chaussures de randonnée femme ou homme ne sont pas imperméables, et trois solutions s’offrent donc à vous pour vous protéger : l’imperméabilisant, les chaussures en cuir et les membranes imperméables. L’imperméabilisant peut être une alternative pour des randonnées à la journée sous une pluie modérée, mais vous devrez réitérer l’opération régulièrement. Les chaussures en cuir, si elles sont bien entretenues, vous protégeront relativement bien de la pluie et tiendront leur promesse dans le temps, mais elles s’alourdiront en se gorgeant d’eau et manqueront de respirabilité par temps chaud. Enfin, que vous randonniez à la montagne, en bord de mer ou en forêt, la météo peut s’avérer surprenante et, suivant votre itinéraire et la durée de votre randonnée, il peut s’avérer judicieux de choisir des chaussures avec membrane imperméable. De la même manière que sur les vêtements, la membrane, nichée entre les couches de tissu de la tige, empêche l’eau d’entrer à l’état liquide et la laisse s’échapper à l’état gazeux lorsque vous commencez à transpirer. Il s’agit probablement de la solution la plus pratique et la plus efficace en termes d’imperméabilité et de respirabilité. Vous trouverez, là encore, plusieurs marques proposant des membranes, avec comme leader la fameuse Gore-Tex.

 

Quelle chaussure de marche choisir en fonction du type de randonnée ?

Maintenant que vous vous y retrouvez un peu mieux au milieu de toutes ces chaussures de marche homme ou femme, récapitulons ensemble et voyons, selon le type de randonnée que vous envisagez, la chaussure qu’il vous faut !

Pour une balade ou une marche sportive : il s’agira d’une sortie de courte durée sans difficulté particulière (peu de dénivelé, terrain plat). Si vous portez un sac, il est léger. Nous vous conseillons donc d’opter pour une chaussure de randonnée légère à tige basse ou mid avec une semelle souple qui vous apportera un maximum de légèreté, de confort et d’accroche.

Pour une randonnée à la journée : la marche est un peu plus technique, vous rencontrez plus de dénivelé et évoluez en moyenne montagne sur des terrains variés et plus accidentés. Votre sac est un peu plus lourd. Tonton Outdoor vous conseille des chaussures de randonnée basses, mid ou hautes, apportant souplesse et adhérence. Veillez à ce qu’elles soient équipées d’un pare-pierre et d’une membrane imperméable.

Pour une randonnée de plusieurs jours, un trek ou une grande randonnée : votre randonnée est plus longue, les terrains sont très variés, accidentés et escarpés, vous alternez entre dénivelés positifs et négatifs élevés et, surtout, votre sac à dos de randonnée est lourd. Tonton Outdoor vous conseille alors d’opter pour des chaussures de marche montantes, rigides pour un maximum de précision, de durabilité et pour supporter le poids de votre sac à dos tout en protégeant vos articulations. Privilégiez la précision avec une semelle étroite, et une semelle adhérente.

 

Chaussures de randonnée : les petits plus des Tontons pour aller plus loin !

Le choix de vos chaussettes de randonnée peut constituer un vrai sujet, afin d’éviter les échauffements, et donc les ampoules. Il existe des chaussettes spécifiquement pensées pour la randonnée, renforcées sur les points stratégiques et conçues de façon anatonique, ou encore à double tissage pour limiter la friction. 

L’ajout d’une semelle intérieure qui permettra un ajustement parfait à l’anatomie de votre pied, un meilleur confort ou simplement une meilleure respirabilité.

La morphologie de vos pieds, ainsi que votre sensibilité peut également jouer sur le choix de vos chaussures de randonnée. En effet, certaines marques comme Salomon, par exemple, proposent des chaussures de marche relativement étroites et plus adaptées aux pieds fins, tandis que certains modèles intègrent une variante pour pieds larges. Enfin, selon la sensibilité de vos pieds, une chaussure plus ou moin rigide, et/ou légère, peut être envisagée. 

Venez vite découvrir toute la sélection de chaussures de randonnée proposée par Tonton Outdoor et trouvez chaussure à votre pied sur le site Tonton Outdoor !


  • Partagez :