Conseils techniques | Comment choisir ses chaussures de running ?

Vus : 1418
1
14/02/2023
Comment choisir ses chaussures de running ?

De la même manière qu'il est difficile de choisir son sac d'hydratation ou sa paire de bâtons de trail, il est difficile de choisir ses chaussures de running. Il existe une quantité impressionnante de modèles, tous plus innovants et spécialisés les uns que les autres. Alors si vous cherchez la chaussure de course à pied idéale pour vos sessions running et que vous ne savez absolument pas vers quel modèle vous diriger, vous êtes au bon endroit ! Chez Tonton Outdoor nous sommes passionnés de running et nous vous aidons à y voir plus clair, que ce soit pour votre footing quotidien, votre sortie longue ou votre prochain marathon

 

La construction de la chaussure de running

La chaussure de running, à l’image de la chaussure de randonnée, répond à un schéma de construction permettant d’atteindre des objectifs, des performances, et surtout d’apporter un maximum de confort au coureur dans sa pratique. La chaussure de running se compose donc de différents éléments que l’on retrouve sur tous les modèles :

  • - La tige : il s’agit de la partie qui enveloppe le pied. Construite dans des matériaux respirants, elle permet au pied de rester aéré et de ne pas accumuler de l'humidité. Elle est souple et légère pour apporter du confort ainsi que légèrement renforcée à l’avant et sur les côtés, pour assurer un bon maintien du pied.
  • - La coque talonnière : située à l’arrière de la chaussure, elle permet de maintenir le talon en place pendant les foulées.
  • - La semelle intérieure ou semelle de propreté : c’est la semelle en contact avec votre pied. Elle détermine votre confort direct avec la chaussure, et doit être respirante pour garder vos pieds au sec.
  • - La semelle intermédiaire : c’est la semelle se trouvant entre la semelle intérieure et la semelle d’usure. Elle détermine le degré d’amorti et le dynamisme de la chaussure.
  • - La semelle extérieure ou semelle d’usure : c’est la semelle en contact avec le sol. Elle détermine l’adhérence selon les terrains, et la résistance à l’usure.

 

Le type de terrain

Dans un tout premier temps, le type de terrain que vous allez parcourir, définira le type de chaussures à enfiler pour courir. En effet, il semble important de bien définir les différentes disciplines ayant attrait à la course : le trail, le running ou l'athlétisme.

Si vous évoluez des sentiers, que ce soit en montagne ou bord de la mer, ou encore dans une forêt avec un terrain instable, vous aurez besoin d'une chaussure de trail. Si vous courez sur une piste, il vous faudra plutôt une chaussure d’athlétisme. Laissez-vous guider par nos conseils concernant le choix de vos chaussures d'athlétisme. Enfin, lorsque vous courez sur le bitume ou les sentiers, il vous faut une chaussure de running. C’est précisément cette pratique qui nous intéresse ici !

Le sol dur qui offre au running un terrain d'exercice, est plus traumatisant que celui offert par les autres disciplines. Les chocs liés à votre foulée ne sont pas amortis naturellement, c'est donc votre chaussure de course à pied qui aura ce rôle important. La stabilité de vos chevilles, le maintien de votre pied et la durabilité de votre semelle sont également des éléments qui varients selon les modèles. 

 

La fréquence de course et la distance parcourue

La fréquence de vos courses et la distance parcourue entrent en jeu dans le choix d’une chaussure de running. En effet, vous n’aurez pas les mêmes besoins si vous courez tous les jours, ou si vous courez une fois par mois.

  • - Si vous êtes un(e) coureur(e) occasionnel(le), pratiquant la course à pied une à quatre fois par mois, sur des distances d’environ 5km, alors vos besoins se tournent vers le confort. Votre objectif consiste principalement à garder une activité et une forme physique. Vous ne cherchez pas la performance mais le plaisir de vous dépenser et le confort. Nous vous conseillons donc d’axer vos recherches sur des chaussures plutôt souples avec un bon amorti afin de protéger au maximum vos articulations lors de vos foulées.

 

  • - Si vous êtes un(e) coureur(e) régulier/ère, pratiquant le running plusieurs fois par semaine, sur des distances d’au moins 10 km, vous cherchez peut-être à améliorer vos chronos et vous basculer dans la quête de performance ? Alors, tournez-vous vers une chaussure légère et dynamique mais amortissante également, qui saura vous satisfaire sur des courtes distances au seuil comme sur des sorties longues en endurance

 

  • - Si vous êtes adepte des longues distances et que la vitesse n'a aucune importance pour vous, choisissez une paire de chaussure ultra-confortable, avec un amorti excellent et une semelle extérieure hautement durable. L'idéal est tout de même de posséder deux paires de chaussures, afin d'alterner et de laisser la semelle retrouver sa forme initiale avant de rechausser. 

 

  • - Enfin, si vous êtes un(e) coureur(e) intensif/ve, que vous alternez entre fractionné et longue distance, il vous faudra opter pour deux paires de chaussures de running. La première paire de chaussure doit posséder un bon amorti pour l’entrainement afin de protéger vos articulations. La seconde paire doit être dynamique et légère, vous offrant ainsi des performances accrues. 

 

 

La morphologie

Si le type de terrain et la fréquence de vos courses influent sur le choix de vos chaussures, il en est de même pour votre morphologie. En effet, le poids a son importance sur l’impact de votre foulée au sol. Plus votre poids est élevé et plus l’amorti nécessaire est important.

On distingue généralement deux types de morphologies dans la course : en-dessous et au-dessus de 78kg pour les hommes, et en-dessous et au-dessous de 63kg pour les femmes. Dans la tranche du dessous, on privilégiera une chaussure avec une semelle souple, légère et dynamique, et dans la tranche au-dessus on choisira une chaussure avec un maximum d’amorti et de stabilité.

Le poids de la chaussure elle-même peut aussi vous aider à choisir. En effet, plus la chaussure est lourde, plus le confort et l’amorti seront importants mais vous perdrez en dynamisme. A l’inverse, plus votre chaussure est légère, plus vous gagnerez en énergie et en dynamisme, mais vous perdrez en confort et en durabilité.

 

Le type de foulée

Votre type de foulée peut également déterminer le modèle de chaussure que vous choisirez. La façon dont votre pied déroule et entame sa foulée peut avoir un impact sur sa stabilité et provoquer des blessures. C’est pourquoi les chaussures sont adaptées aux différents types de foulées et propose ainsi une sorte de correction. Il existe 3 types de foulées, observables grâce à l’usure de la chaussure :

  • - Foulée Universelle : c’est la foulée la plus répandue puisqu’elle concerne environ 50% des coureurs. L’impact se fait au centre du talon et la propulsion au centre de l’avant pied. Le pied est donc stable et l’amorti bien central.

 

  • - Foulée Pronatrice : c’est la deuxième foulée la plus répandue, concernant environ 40% des coureurs. L’impact se fait à l’extérieur du talon et la propulsion à l’intérieur de l’avant-pied.

 

  • - Foulée Supinatrice : c’est la foulée la plus rare avec moins de 5% des coureurs. L’impact se fait sur l’extérieur du talon et la propulsion sur l’extérieur de l’avant-pied. L’amorti est donc situé sur l’extérieur du pied.

 

Pour les foulées universelles, la plupart des chaussures de running conviendront. Pour les foulées pronatrices et supinatrices, il est préférable d'opter pour des chaussures avec une grande stabilité, possédant des renforts de part de d'autre du pied (par exemple, les Adrenalin GTS sont un excellent modèle pour ces types de foulées). 

 

Le drop et l'amorti

Si vous cherchez votre future paire de running, vous avez sûrement déjà entendu parler du drop de la semelle. Il s’agit en fait de la différence de hauteur de la semelle entre l’avant et l’arrière de la chaussure. Plus le drop est faible, plus le pied est à plat et donc plus vous adoptez une foulée conservatrice et naturelle.

Pour les coureurs débutants et pour les gabarits plus forts, nous recommandons un drop plus élevé. La plupart des débutants ou des morphologies plus importantes ont tendance à attaquer avec le talon plutôt que le médio-pied ou l'avant pied. Cela permet donc d'appréhender un impact par le talon en limitant les chocs irradiant jusqu'au genou. Exeption faite pour les chaussures de running Hoka, qui possèdent un bel amorti tout en possédant un drop faible (5 mm) adapté aussi bien aux débutants qu'aux experts. 

Pour les coureurs portant des chaussures plates au quotidien, le drop faible est adapté. Cela permettra de conserver une pose du pied naturelle et une foulée neutre. En revanche, les femmes qui ont pour habitude de porter des talons seront plus à l'aise avec des chaussures de running au drop élevé, telles que les marques Adidas ou Saucony par exemple. 

 

Les petits plus des tontons :

Si les chaussures de running hommes et les chaussures de running femmes ont longtemps été les mêmes, mais les études réalisées aujourd’hui montrent des différences morphologiques importantes au niveau du pied : taille du talon, largeur des orteils, profondeur de la voûte plantaire, etc, sont autant de paramètres pris en compte dans les modèles de chaussures de running.

Choisir la bonne pointure n’est pas toujours chose facile ! Pour le running, on recommande de prendre une demie, voire une pointure au-dessus de sa pointure habituelle. En effet, sous le poids de l’effort et de la fatigue, les pieds ont tendance à s’élargir et la voûte plantaire s’affaisse. Vos orteils prennent alors toute leur place et le pied s’avance légèrement. Eviter les ongles noirs et les ampoules à la pointe des orteils n'est que bénéfique ! 

Enfin, s’il n’y avait qu’une seule chose à retenir, c'est bien évidemment de prioriser le confort pour que courir reste un plaisir. Bien que la chaussure que vous essayiez soit la plus belle, la plus technique, la plus innovante ou la plus chère, si vous n’êtes pas à l’aise dedans ou si vous hésitez, ce n’est probablement pas la paire qu'il vous faut ! 

Pour connaître les modèles de chaussures de running adaptés à votre profil, consultez le guide des tontons personnalisés. Pour cela, rendez-vous sur notre page d'accueil, dans l'encart corail situé en bas de l'image principale ! ;) 


  • Partagez :