Conseils techniques | Comment bien s'équiper pour débuter en alpinisme ?

Vus : 104
1
28/12/2022
Comment bien s'équiper pour débuter en alpinisme ?

Vous rêvez d’adrénaline et de paysages grandioses ? L'alpinisme est une discipline aussi difficile qu'intense et sublime ! C'est pourquoi le choix de vos équipements est primordial pour évoluer dans de bonnes conditions. Vous vous sentez perdu entre les vêtements, les chaussures, le matériel, etc ? Pour débuter, faites-vous accompagner d'un guide qui vous apprendra les rudiments de la montagne et pour le reste, on vous a concocté de quoi vous équiper comme il se doit pour atteindre les sommets 

 

CHOISIR SES VÊTEMENTS EN ALPINISME.

Pour commencer votre parcours initiatique en alpinisme, penchons-nous sur la tenue appropriée à porter pour être à l’aise, ne pas souffrir du froid, de l’humidité ou du vent, et donc pratiquer avec plaisir !

Pour cela, il vous faudra appliquer la fameuse technique de l’oignon ! Vous pouvez retrouver nos articles "Comment s'équiper pour les sports d'hiver ?" ou "Ski de randonnée : quel équipement pour débuter ?" sur le site Tonton Outdoor ! Il est primordial de choisir les bonnes couches et les bonnes matières pour que votre isolation soit efficace. Exit le coton et bonjour le synthétique ou la laine merinos !

Commençons par la première couche. L’alpinisme étant un sport demandant un effort conséquent, cette couche, en contact direct avec la peau permet d’absorber la transpiration puis de l'évacuer. Elle doit donc impérativement sécher le plus vite possible ! Chez Tonton Outdoor on a tendance à conseiller une première couche en laine mérinos. Cette laine aux vertus naturellement isolantes, respirantes et anti-odeur est idéale pour l’effort ! Elle vous tient chaud et vous garde au sec, tout ça sans sentir le bouc ! Néanmoins, si vous préférez, vous pouvez vous orienter vers une première couche synthétique qui vous apportera chaleur et respirabilité !

 

Pour la deuxième couche, selon la météo et/ou la difficulté de la course, une polaire et/ou une doudoune seront nécessaires. On vous explique : la deuxième couche a pour vocation de vous tenir chaud en emprisonnant la chaleur émanée par votre propre corps. Si l’effort est intense, privilégiez une polaire en microfibres synthétiques qui permettra une meilleure respirabilité et vous gardera au sec. Si l’effort est moindre, que les températures sont très basses ou pendant les périodes statiques, privilégiez une doudoune, en duvet ou en synthétique, qui vous isolera plus efficacement du froid. Pour tout savoir sur les doudounes, retrouvez l’article "Duvet ou synthétique : comment choisir sa doudoune de randonnée ?" sur le site Tonton Outdoor.

 

Enfin, penchons-nous sur la troisième et dernière couche, celle qui vous isole des éléments extérieurs ! La météo en montagne étant imprévisible, cette troisième couche est essentielle pour parer à toutes les éventualités : pluie, neige, vent ! Construite dans des matériaux techniques, la membrane qu’elle abrite est imperméable pour empêcher l’eau de pénétrer par l’extérieur, et respirante pour permettre à l’humidité de s’évaporer. Elle vous protège également du vent, vous permettant ainsi de gagner quelques degrés ! Pour une sortie alpinisme, on vous conseille de vous équiper d’une membrane 3 couches dont les performances sont les plus élevées, et qui se montrera plus solide, notamment pour surmonter les poids du sac à dos sur les épaules. 

 

Pour le bas, le principe à adopter est le même. Si les températures sont très basses, vous pouvez opter pour une première couche en laine mérinos ou en synthétique, puis un pantalon d’alpinisme qui s’apparente à un pantalon de randonnée un peu plus épais et intégrant des fonctionnalités supplémentaires telles que des guêtres, des aérations sur les cuisses, des ouvertures pour accueillir les chaussures, des renforts, etc. Si les conditions le permettent ou pour la marche d’approche, vous pouvez porter ce pantalon seul. Si au contraire, le temps se gâte, il est nécessaire d’enfiler par-dessus un pantalon imperméable intégrant les mêmes propriétés que votre membrane imperméable !

Peu importe la sortie, peu importe le temps, toutes ces couches sont indispensables et vous permettront de vous protéger. Si elles ne vous servent pas toutes parce qu’il fait trop chaud ou parce que vous ne voyez aucun nuage à l’horizon, aucun problème, elles se logeront facilement en fond de sac, et vous serez ravi de les retrouver si les conditions se dégradent ! N’oubliez jamais que la montagne est imprévisible !

 

QUELS ACCESSOIRES SONT NECESSAIRES POUR PRATIQUER L'ALPINISME ?

Côté accessoires, il vous faudra nécessairement des gants. Ils doivent être bien chauds et vous protéger de températures négatives, potentiellement très basses. Ils doivent également résister à l’abrasion et vous assurer une bonne préhension. On vous conseille aussi vivement d’emporter des sous-gants, en laine mérinos ou en synthétique

 

Si vous portez un bonnet, choisissez-le assez fin pour pouvoir le loger sous votre casque.

Pensez également à emporter des lunettes de glacier. Tout ce blanc, toute cette neige et toute cette glace réverbèrent les rayons UV dans vos yeux et les verres de ces lunettes classés catégorie 4 vous apporteront une protection maximale et une meilleure vision des contrastes. Certains modèles sont également équipés d’empiècements sur les côtés qui forment une barrière supplémentaire !

 

Enfin, pensez à vous équiper de bonnes chaussettes afin de protéger vos orteils ! Bien que les chaussures d’alpinisme soient épaisses et constituent une barrière contre le froid, des chaussettes montantes, épaisses et dans des matériaux techniques sont indispensables.

 

 

LES CHAUSSURES ET LES CRAMPONS D'ALPINISME : COMMENT CHOISIR ? 

En alpinisme, suivant votre sortie, vous serez amené à pratiquer sur différents types de terrains, sur des pentes plus ou moins raides, et sur des passages plus ou moins techniques. Pour cela, il existe plusieurs types de chaussures et de crampons adaptés à ces caractéristiques et à votre niveau.

Vous pouvez d’ailleurs retrouver notre article "Comment bien choisir ses chaussures d'alpinisme ?" dédié aux chaussures d’alpinisme, et notre article "Comment bien choisir ses crampons d'alpinisme ?" dédié aux crampons d’alpinisme sur le site Tonton Outdoor.

Pour débuter, vous évoluerez principalement sur la neige, et sur des pentes douces et peu engagées, il est alors judicieux de privilégier le confort, la légèreté et la flexibilité pour être à l’aise.  On vous conseille donc de vous orienter sur des chaussures simples et semi-rigides qui vous apporteront tout le confort dont vous aurez besoin, tout en garantissant votre sécurité avec un maximum d’accroche et de stabilité !

Côté crampons, ils sont adaptables en fonctions du type de chaussures que vous choisissez. Là encore, suivant le niveau et le type de terrain, en tant que débutant, on privilégie le confort ! Il conviendra donc de prendre en compte le mode d’accroche aux chaussures, le type et le nombre de pointes et le matériau de construction de vos crampons. Ici, les crampons les plus adaptés seront ceux à lanières. Ils sont plus légers et plus flexibles que ceux comprenant un système d’accroche spécifique. Vous pourrez les mettre, les enlever ou les régler facilement grâce aux lanières et ainsi les avoir en fond en cas de besoin ! Les pointes plates, au nombre de 10, seront recommandées pour les randonnées glaciaires et les pentes douces. Enfin, les crampons en aluminium, plus légers que les crampons en acier, seront idéaux pour un transport en fond de sac et pour une marche plus légère !

 

EN ALPINISME : OPTEZ POUR DU MATERIEL DE SECURITE.

L’alpinisme étant une discipline relativement dangereuse, il convient de prévoir des équipements qui garantiront votre sécurité.

D’abord, il est impératif de s’équiper d’un casque, et qui plus est, approprié à la pratique de l’alpinisme. Il existe différents types de casques, plus ou moins légers et plus ou moins durables et vous devrez le choisir, encore une fois, en fonction de votre pratique. Cependant, il devra absolument être homologué et normé pour l’alpinisme et ainsi vous protéger des chutes de pierres et des chocs.

 

Votre sac à dos est un élément à prendre en compte dans le choix de votre matériel puisque c’est l’accessoire qui vous permettra d’emporter les autres ! Son format doit être adapté à votre sortie, qu’elle dure une journée ou plusieurs jours. A l’image de votre sac à dos de randonnée, votre sac à dos d'alpinisme doit être le plus léger possible. Les sacs d’alpinisme sont généralement étanches et très résistants pour supporter les frottements avec la roche par exemple. Ils sont également équipés de nombreuses poches et fonctionnalités pour y accrocher votre matériel. Pour tout savoir sur le choix de votre sac à dos d’alpinisme, retrouvez notre article "Comment bien choisir votre sac à dos d'alpinisme ?" bientôt disponible sur le site Tonton Outdoor !

Vous aurez probablement également besoin d’un piolet, qui vous servira un peu de troisième bras. Utile dans bon nombre de circonstances, vous pourrez vous appuyer dessus ou creuser la neige ou la glace. Composé d’un manche, d’une pique, d’une tête, d’une panne et d’une lame, le piolet droit est le plus adapté aux débutants.

 

Pour évoluer au milieu des pentes enneigées, il vous faudra impérativement le fameux DVA (ou ARVA) - pelle - sonde. Ce trio qui pourrait bien vous sauver la vie se porte en permanence. La pelle et la sonde, dans votre sac à dos, qui vous permettent de chercher quelqu'un sous la neige en cas d'avalanche, et le DVA (Détecteur de Victimes d'Avalanche), bien placé au plus près de votre corps qui permet de chercher ou d'être cherché grâce à l'émission de signaux. 

Enfin, des équipements d'escalade seront nécessaires si vous vous aventurez vers plus de verticalité et donc un niveau plus élevé. Pour débuter, votre guide vous fournira le matériel recommandé et vous donnera toutes les clefs pour l'utiliser ! Un baudrier, une longe, des mousquetons, des sangles, une corde, un appareil d'assurage ou encore un kit de sécurité pour crevasse vous seront alors nécessaire pour grimper !

 

DEBUTER EN ALPINISME : POUR CONCLURE !

Pour réussir sa sortie, il convient d’abord de bien la préparer. Se renseigner sur la météo et sur les conditions du terrain avant sa sortie est gage de sécurité. Ne vous aventurez pas seul et suivez un guide si vous êtes débutant ! Ensuite, équipé comme il se doit, vous n’aurez plus qu’à dépasser vos limites et atteindre les sommets !

Retrouvez notre sélection de produits d'alpinisme sur le site Tonton Outdoor !


  • Partagez :