Inspiration sport et nature | Patagonia, une marque engagée : engagements sociaux et environnementaux !

Vus : 2020
0
29/05/2023
Patagonia, une marque engagée : engagements sociaux et environnementaux !

Engagée dans une démarche éco-responsable et sociale depuis toujours, la marque Patagonia a su fonder son succès sur ses valeurs, à travers le monde entier. Proposer des articles de qualité pour pratiquer ses sports outdoor préférés et profiter de la nature, tout en prônant une transparence totale sur ses choix et ses combats, c’est la raison d'être de la marque Patagonia ! Avec ses pièces engagées, randonnez dans le respect de l’environnement et des ouvriers, grimpez dans un pantalon en matériaux recyclés ou profitez du soleil dans un t-shirt en coton biologique tout en protégeant la nature !

Son histoire est fondée par Yvon Chouinard, américain d’origine québécoise, en 1957 et vient révolutionner le monde de l’outdoor ! Cet alpiniste passionné, grimpeur aguerri et amoureux des espaces naturels, conçoit son propre matériel d’escalade et commence à vendre le fruit de son travail, sans penser une seconde au succès de taille, qui l'attend alors ! Découvrez l'histoire complète de la marque Patagonia

 

TOUR D’HORIZON DES ENGAGEMENTS ENVIRONNEMENTAUX DE LA MARQUE PATAGONIA

Cheval de bataille de la marque, la protection de l’environnement est au cœur de ses préoccupations depuis ses débuts. Patagonia répond à ses engagements en se plaçant sur différents fronts, toujours en adéquation avec ses valeurs.  

1. En 1985, Patagonia s’est engagée à verser, chaque année, 1% de son chiffre d’affaires en faveur de l’environnement, à des associations militantes et engagées. Puis en 2002, Yvon Chouinard et Craig Mathews fondent l’organisation à but non-lucratif 1% for the planet. C’est le début d’une action militante à grande échelle, permettant aux entreprises et aux individus d’agir concrètement pour la planète en versant 1% de leur chiffre d’affaires à des associations environnementales.

2. Patagonia soutient financièrement des organisations environnementales ou des projets luttant pour la protection de la nature en les choisissant de façon stricte. Elle a établi une charte lisible et exhaustive des luttes qu’elle finance et se tient à sa ligne de conduite. Elle choisit de financer des actions concrètes, aux objectifs clairs, répondant strictement à des valeurs environnementales et sociales et impliquant les publics concernés. Des candidatures sont ouvertes plusieurs fois par an pour les organisations souhaitant obtenir un financement de la part de Patagonia. 

3. Patagonia a créé les conférences Tools for Grassroots Activists permettant de rassembler les compétences au sein de sa communauté d’activistes. Problèmes et solutions sont partagés pour former un terreau propice dans un but commun sur le terrain. Le Patagonia Action Works recense plus de 1300 projets d’organisations environnementales, et permet à chacun de s’informer efficacement.

4. Parce que le mieux que l’on puisse faire pour la planète, est de garder nos équipements le plus longtemps possible, Patagonia a créé la plateforme Worn Wear. Afin de limiter le nombre de vêtements jetés, la plateforme propose des tutoriels de réparation et d’entretien des équipements afin de prolonger leur durée de vie, une garantie absolue pour les échanges, les remboursements ou les réparations, des ateliers Worn Wear Workshops dans ses magasins pour apprendre à réparer, un service client fournissant des pièces détachées pour mener à bien vos réparations et un vaste réseau de réparateurs prêts à tout pour que vos vêtements ne finissent pas en décharge ! Patagonia s’engage aussi à recycler tous les vêtements irréparables envoyés, pour leur donner une seconde et ainsi leur éviter la décharge.

5. Depuis 30 ans avec l’apparition de la fast fashion et des premiers sites de ventes en ligne, les émissions carbones liées à l’industrie textile n’ont cessés d’augmenter de façon exponentielle. Nous achetons 60% de vêtements en plus et les gardons deux fois moins longtemps depuis 15 ans. L’industrie textile est responsable de 10% des émissions carbones dans le monde et aggrave considérablement la crise climatique et sociale en rémunérant ses ouvriers au plus bas. La fast fashion profite de la situation en poussant à la surconsommation mais Patagonia change la donne en proposant un autre modèle de consommation. Afin de montrer une autre façon de consommer à ses clients, et ainsi limiter son empreinte carbone, l’entreprise rejette l’hyper consommation et s’engage à ne produire que deux collections maximum par an. Elle limite ainsi la surproduction et la surconsommation. Dans le même but, elle pratique des prix relativement élevés, ne propose que très rarement des promotions et ne participe jamais aux campagnes promotionnelles. L’entreprise utilise un maximum de matériaux recyclés ou issus de l’agriculture biologique, réduisant ainsi les émissions carbones liées à la fabrication des vêtements par les énergies fossiles.

 

 

6. Les usines et les fermes avec lesquelles Patagonia travaille sont scrupuleusement sélectionnées pour répondre aux engagements de la marque. En s’appuyant sur ses normes et ses exigences en matière de qualité, commerce, environnement et social, Patagonia vérifie que les pratiques de travail sont équitables, sûres et éco-responsables avant de signer des accords sur l’ensemble de sa chaine de production.

7. Patagonia possède des bureaux dans de nombreux pays, des magasins dans plus de 70 pays et des usines de stockage aux Etats-Unis, locaux propres pour lesquels elle comptabilise 3% de son empreinte globale à travers le monde. Pour cela, elle utilise des énergies renouvelables dans 100% de ses locaux aux Etats-Unis et 76% pour le reste de ses locaux. L’entreprise réduit ses émissions de carbone, non seulement en utilisant une énergie renouvelable, mais également en réduisant sa production d’énergie et en construisant ses locaux de façon raisonnée. Patagonia développe donc l’énergie solaire, pratique le « drop shipping » pour réduire les délais de livraison sans avoir recourt à l’avion, recycle ses propres déchets dans ses locaux, promeut le compostage et le tri des déchets, forme ses employés au zéro déchet, bannit le plastique à usage unique, récupère la condensation du chauffage pour l’arrosage des plantes ou installe des toilettes et douches à faibles consommation…

8. En 2011, Patagonia reçoit la certification B Corp, pour les bénéfices environnementaux, sociétaux et sociaux qu’elle apporte. L’entreprise doit donc répondre chaque année à des objectifs sociaux et environnementaux, qu'elle assure à coup sûr !

9. Enfin, en 2022, le fondateur Chouinard se retire et lègue son entreprise à deux organismes chargés de faire respecter les engagements de Patagonia. Le Hold fast Collective est une association à but non lucratif, elle détient 98% des parts de l’entreprise ainsi que l’intégralité des actions sans droit de vote et c’est elle qui reçoit les fonds de l’entreprise pour lutter contre le réchauffement climatique et pour protéger la nature. Le Patagonia Purpose Trust détient, elle, 2% des parts de l’entreprise ainsi que l’intégralité des actions avec droit de vote. Elle est ainsi en charge du respect des valeurs de l’entreprise grâce à son pouvoir décisionnaire. 

 

TOUR D’HORIZON DES ENGAGEMENTS SOCIAUX DE LA MARQUE PATAGONIA

Les valeurs de Patagonia ne s’arrêtent pas à la protection de l’environnement mais vont beaucoup plus loin en défendant le droit à des conditions de travail éthiques et respectueuses, non seulement au sein de ses locaux propres, mais également au sein des usines entrant dans sa chaîne de production.

Alors que les ouvriers de l’industrie textile comptent parmi les moins bien payés au monde, ils travaillent dans des conditions souvent déplorables, peu sécuritaires et pendant de longues heures, les femmes étant les principales victimes de ces systèmes. Pour lutter contre ces injustices sociales, augmentées par la fast fashion, Patagonia a décidé de s’inscrire dans une démarche de responsabilité sociale.

1. Depuis 2014, elle est ainsi partenaire de Fair Trade USA et propose de nombreux produits Fair Trade Certified. Pour bénéficier de la certification, l’entreprise verse une prime aux ouvriers des usines qu’elle sous-traite, pour chaque article Patagonia fabriqué. Elle complète ainsi le salaire des employés en leur permettant d’améliorer leurs conditions de vie. Par ailleurs, le label conduit également des contrôles assurant la sécurité des travailleurs, leur temps de travail ou encore leur santé, et garantit le respect des normes environnementales et sociales.

2. Patagonia est également membre de la Fair Labor Association, contrôlant régulièrement les pratiques de travail des entreprises. Association à but non-lucratif, elle s’astreint à faire respecter les engagements des entreprises en matière de responsabilités sociales, et réaccrédite ou non les marques jusqu’à un nouvel audit.

3. Patagonia assure également un revenu de subsistance aux ouvriers de ses usines pour leur permettre de subvenir à leurs besoins et ceux de leur famille. La méthodologie Anker, depuis 2017, permet de définir, en fonction du pays et des coûts locaux, ce revenu de subsistance.

4. Enfin, un code du travail est présent et accessible à tous dans tous les lieux de travail supervisés par Patagonia. Les employés ont ainsi accès de manière claire et précise à leurs droits et leurs devoirs au sein de l’entreprise, à tous les niveaux de la chaîne d’approvisionnement. Respect des lois, travail des enfants, discriminations, salaires, heures de travail, environnement, bien-être animal, traçabilité, qualité, etc, le code de conduite s’adresse à tous et permet à Patagonia de rendre toujours visible sa politique.

 

 

LES MATÉRIAUX UTILISÉS DANS LA FABRICATION TEXTILE

Pour répondre aux valeurs environnementales et sociales qu’elle défend, Patagonia a fait le choix de fabriquer ses produits dans des usines qu’elle sélectionne avec une grande attention. Cependant, pour compenser au maximum l’empreinte carbone liée à la production, la marque utilise essentiellement des matériaux issus du recyclage ou de l’agriculture biologique.

  • - Polyester recyclé : 60% du textile mondial est fabriqué à partir de polyester, lui-même fabriqué à partir du pétrole. Au contraire, le polyester recyclé est fabriqué à partir de bouteilles plastiques usagées et permet de réduire les émissions de CO2 de 59% par rapport au polyester vierge. Il évite également de retrouver du plastique dans les espace naturels… Aujourd’hui Patagonia réussi à fabriquer 78% de son polyester à partir du recyclage !
  • - Nylon recyclé chimiquement : plus de 700000 filets de pêche sont perdus dans l’océan chaque année. A partir de ces déchets, Patagonia fabrique une fibre de nylon permettant de réduire ses émissions carbones. Entre filets de pêche, tapis et déchets plastiques, Patagonia crée la fibre Econyl.
  • - Nylon recyclé mécaniquement : le nylon vierge est fabriqué à partir de pétrole brut. Pour fabriquer du nylon recyclé, Patagonia utilise des déchets collectés dans les usines de tissage et de filature, ce qui permet de réduire les émissions carbones de 80% par rapport à la fabrication du nylon vierge. Aujourd’hui, Patagonia parvient à fabriquer 60% de ses produits en nylon, à partir de nylon recyclé !
  • - Coton recyclé : pour produire 500g de coton, il faut en moyenne 655 litres d’eau, alors pour fabriquer son coton recyclé, Patagonia utilise des chutes de tissu et des déchets de fil, ce qui permet d’économiser de grandes quantités d’eau, et de réduire les émissions carbones de 80% par rapport à la production de coton traditionnel. Aujourd’hui 26% du coton contenu dans les produits Patagonia est recyclé. La fibre Infinna est d’ailleurs fabriquée à partir de coton recyclé.
  • - Cachemire recyclé : 65% des prairies de Mongolie sont détruites par le surpâturage des chèvres, alors Patagonia utilise des chutes de tissu et des déchets de fil pour fabriquer ses produits en cachemire, ce qui permet de préserver les prairies.
  • - Duvet recyclé : plus de 10 millions de tonnes de matières textiles sont jetées dans les décharges chaque année, alors Patagonia récupère le duvet des literies et autres textiles pour les recycler dans ses propres produits. Ce procédé permet de réduire de 44% les émissions carbones par rapport à l’utilisation de duvet vierge, mais aussi de réduire les risques de maltraitance animale. Aujourd'hui, Patagonia parvient à utiliser 78% de duvet recyclé dans ses produits !
  • - Laine recyclée : pour fabriquer la laine vierge, de l’eau, des produits chimiques et de l’énergie sont nécessaires, tandis que produire de laine recyclée à partir de textiles usagés permet de réduire de 44% les émissions carbones. Aujourd’hui, Patagonia fabrique 85% de ses produits en laine à partir de laine recyclée !
  • - Coton biologique : si une partie du coton Patagonia est recyclée, l’autre est biologique. Depuis 1996, 100% des cultures sont produites sans OGM, sans pesticide, sans herbicide. Cette méthode de production permet de réduire de 45% les émissions carbones et de 87% la consommation en eau par rapport au coton conventionnel !
  • - Elasthanne recyclé : les déchets pré-consommation sont utilisés pour fabriquer de l’élasthanne recyclé mais les procédés sont difficiles à mettre en place. Patagonia est actuellement à la recherche de nouveaux procédés de recyclage ou de fabrication à base de végétaux.
  • - Caoutchouc naturel Yulex : depuis 2016, le néoprène est remplacé par le caoutchouc naturel Yulex, fabriqué à partir de sève d’hévéa, répondant aux normes de la Forest Stewardship Council. Il permet de réduire de 80% les émissions carbones par rapport à la fabrication du néoprène, dérivé du pétrole. Patagonia partage sa technologie aux entreprises désireuses d’abandonner le néoprène et les énergies fossiles.
  • - Polyester biosourcé : Patagonia utilise le SugarDown, un polyester fabriqué à partir de cannes à sucre cultivé aux Etats-Unis, ce qui permet de réduire les émissions carbones de 48% par rapport au polyester vierge.
  • - Polyuréthane thermoplastique recyclé : résistant imperméable, c’est un dérivé du pétrole. Utiliser du TPU recyclé permet de réduire les émissions carbones. Patagonia innove pour trouver une façon de produire du TPU recyclable à l’infini.
  • - Laine vierge : elle isole, respire et jouit d’une longue durée de vie. Très recherché dans l’équipement outdoor, la laine Patagonia répond aux normes Responsible Wool Standard pour la protection des animaux et des terres.

Outre les matériaux recyclés et/ou neutres en carbone, Patagonia n’a d’autres choix que de continuer d’utiliser des matériaux vierges et émetteurs de carbone. C’est le cas du polyester, du nylon ou encore du polyuréthane, dérivés du pétrole. Peu à peu remplacés par les matériaux recyclés et par des innovations, Patagonia vise une suppression totale de ces matériaux vierges et nocifs à court terme.

 

 

QUELS SONT LES OBJECTIFS A LONG TERME DE PATAGONIA ?

La marque Patagonia a beau avoir mis un grand nombre de programmes en place pour lutter contre les injustices sociales et contre le réchauffement climatique, elle n’en est pas moins en constante recherche d’innovations pour aller plus loin. Les modes de consommations actuels et la fast fashion augmentent les phénomènes contre lesquels elle se bat depuis des années et c’est à nous, clients, de faire les bons choix. Dans sa lettre ouverte, Yvon Chouinard disait « La terre est notre unique actionnaire ». Si nous ne prenons pas la mesure de la catastrophe climatique, nous courons à la perte de notre planète et sans la nature, l’homme n’est rien. Nous avons besoin de la biodiversité qui nous entoure pour continuer de vivre et en profiter, alors changeons nos modes de consommation et visons plus responsable !

Pour respecter ses valeurs : la qualité, l’intégrité, l’engagement environnemental, la justice et le non-conformisme, et pour continuer le combat, Patagonia vise de nombreux objectifs, notamment à très court terme :

1. La fin des fibres de pétrole vierge d’ici 2025 grâce au recyclage, à la certification Regenerative Organic, au Patagonia Worn Wear, ou encore au caoutchouc naturel !

2. La fin de l’utilisation des PFC d’ici 2024 grâce à la recherche et le développement de nouveaux procédés d’imperméabilisation.

3. Le Zero déchet en décharge d’ici 2025, grâce au recyclage et à la réparation, Patagonia veut développer au maximum une économie circulaire qui permettrait de réduire les déchets mais également de les réutiliser pour que rien ne se retrouve en décharge !

4. La fin des énergies fossiles chez les fournisseurs. Pour cela, la marque doit aider ses sous-traitants en finançant des audits et investissant dans les énergies renouvelables pour les chaines de production et d’approvisionnement.

5. Des packagings 100 % réutilisables, compostables à domicile, renouvelables ou facilement recyclables d’ici 2025 !

 

MAIS CE N'EST PAS TOUT...

Patagonia utilise également des techniques et processus de fabrication plus respectueux de l'environnement et des Hommes, tels que la teinture dans la masse qui permet d'économiser de l'eau et de réduire les émissions carbones. 

Elle s'inscrit également dans un grand nombre de programmes internationaux ayant tous pour but la protection de la nature et des Hommes, notamment le programme suisse Bluesign qui s’assure que les procédés et produits chimiques utilisés dans l’industrie textile soient sans danger, ni pour l’environnement, ni pour les employés, ni pour les consommateurs.

 


  • Partagez :