Conseils techniques | Comment choisir ses chaussures de trail ?

Vus : 2236
0
17/07/2023
Comment choisir ses chaussures de trail ?

La saison des trails est lancée ! Vous allez pouvoir profiter de l’été, aux quatre coins de la France et/ou du monde entier. Cependant, il vous manque votre équipement principal, celui sans lequel rien n’est possible : vos chaussures de trail !

Si la nature est votre terrain de jeu favori, vous n’avez pas pu passer à côté des nombreux modèles de chaussures de trail running ! Comme pour toute activité, l’équipement ne se choisit pas au hasard, et à l’image du choix de vos chaussures de running, le choix de vos chaussures de trail peut être un vrai casse-tête ! Pour vous aider à vous y retrouver, Tonton Outdoor vous donne tous ses conseils !

 

Les spécificités des chaussures de trail running 

Avant d’entrer dans le vif du sujet, Tonton Outdoor vous propose un petit tour d’horizon des spécificités des chaussures de trail. Bien qu’elles soient assez proches de celles des chaussures de running (Si votre dada est plutôt le running, n'hésitez pas à consulter notre article "Conseils techniques : Comment choisir ses chaussures de running ?"), en apparence, nous allons voir qu’elles se distinguent par bien des aspects…

  • La semelle : nous pouvons dire que la semelle constitue l’élément principal de la chaussure de trail, et probablement celui qui se distingue le plus de la chaussure de running. En effet, le trail se pratiquant en pleine nature, il implique de rencontrer des sols variés, des pentes variées et donc des réponses variées lors de l’impact ! Contrairement au running durant lequel la semelle rencontre quasiment toujours du bitume, lisse, dur et engendrant peu de risque de glissade, lors d’un trail, vous avez besoin d’une semelle avec de l’accroche et de l’adhérence afin de garder un pied sûr et ne pas glisser ! C’est donc la gomme de votre semelle et ses crampons, plus ou moins profonds, plus ou moins espacés, qui vont jouer ce rôle !
  • Les protections et renforts : là encore, le terrain en trail peut s’avérer accidenté, escarpé, rocailleux, et votre pied doit être protégé de ces éléments extérieurs. Les chaussures de trail sont donc généralement renforcées, sur l’avant pied avec des pare-pierres, sur l’empeigne avec des matériaux robustes limitant le risque de déchirure et de blessure, et sous le pied grâce à des renforts !
  • Le maintien et la stabilité : contrairement au running où l’on cherche souvent de l’amorti pour absorber l’impact du pied sur les sols durs, en trail, on recherche un maximum de stabilité et de maintien pour parer à toutes les éventualités sur le terrain. La construction de la chaussure est donc plus rigide, au regard de l’amorti, afin d’éviter les torsions et garder toute la précision dans les foulées.
  • La tige : pour le trail, on recommande une tige respirante plutôt qu’imperméable. En effet, la pluie, surtout si vous vous lancez dans des longues, voire très longues distances, aura toujours raison de la tige imperméable car l’eau finira par rentrer par les jambes… A l’inverse, plus votre chaussure sera respirante, et plus elle séchera rapidement en évacuant l’humidité !

 

La morphologie et le gabarit, des critères de sélection importants

Maintenant que nous avons fait le tour des principales spécificités des chaussures de trail running, voyons quels critères sont à prendre en compte pour bien les choisir. Pour cela, la morphologie et le gabarit sont un des éléments à prendre en compte dans le choix d’une chaussure. En effet, a plus grand gabarit, plus d’amorti et de renforts, tandis qu’un plus petit gabarit ira chercher plus de dynamisme. La morphologie de votre pied peut également vous permettre de "faire le tri" dans l’offre de chaussures de trail. Certains modèles sont plus adaptés à des pieds fins et d’autres à des pieds larges, avec des boites à orteils plus volumineuses.

 

Quelle pointure choisir ?

Ce fameux moment… Quelle pointure choisir pour pratiquer le trail ? Prendre sa taille habituelle ? Prendre plus grand ? Mais combien ? A quel point mes pieds vont gonfler pendant la course ? Pas de panique ! En effet, pendant la course, les pieds ont tendance à gonfler et à "s’étaler" dans la chaussure, de sorte qu’ils prendront plus de place et s’avanceront dans votre chaussure. Vos chaussettes de trail, également, vont apporter un peu d’épaisseur supplémentaire et donc réduire indirectement la place de votre pied. Il est donc judicieux, lors de l’essayage, de prendre sa paire de chaussettes de trail, et de se présenter plutôt en fin de journée afin d’avoir un pied un peu plus gonflé qu’au réveil !

Nous vous conseillons, en règle générale, de choisir une demie, voire une pointure au-dessus de votre taille habituelle pour le trail et encore un peu plus pour les ultra-distances, pour laisser toute la place au pied pendant la course et pour les phases de descente. Cependant, c’est votre confort qui doit primer !

 

Le terrain, un élément déterminant dans le choix des chaussures de trail running

Entrons maintenant dans le vif du sujet : le terrain. Elément déterminant dans le choix de vos chaussures de trail, il vous faudra définir le type de terrain sur lequel vous vous élancez pour faire le bon choix ! En effet, la construction des semelles extérieures et les crampons ne réagiront pas de la même manière sur tous les sols, ces paramètres sont donc étudiés pour s’adapter aux différents terrains.

  • Plus le terrain est gras, plus vous aurez besoin d’accroche. Les crampons de vos semelles devront être plus profonds et plus espacés afin de laisser la boue se glisser jusqu’à la sortie et ne pas obstruer les espaces ! Le maintien sera également essentiel sur ce type de terrain.
  • Lorsque le terrain est plutôt humide, vous avez surtout besoin d’une gomme adhérente, plus que de nombreux crampons, afin de parer aux éventuelles glissades !
  • Sur un terrain accidenté ou rocailleux, en montagne par exemple, lorsque vous traversez des pierriers, l’importance est à la protection ! Veillez à ce que vos chaussures soient équipées de pare-pierres et de renforts, et privilégiez une semelle rigide pour un maximum de stabilité.
  • Enfin, certains modèles de chaussures présentent des caractéristiques intermédiaires, pensées pour vous accompagner sur des terrains variés, dans un état relativement bon, ou secs. Ces chaussures sont plus légères et dynamiques, avec une semelle plus souple et plus fine, se rapprochant des caractéristiques des chaussures de running.

 

La distance, du trail court à l’ultra, faire le bon choix

En bon traileur aguerri, vous avez sûrement commencé par des trails courts et progressé vers des distances plus importantes. Peut-être êtes-vous attiré ou avez-vous déjà testé l’ultra-distance ? Alors vous devez savoir que la distance a son importance dans le choix de ses chaussures de trail… En effet, vos besoins, encore une fois, ne seront pas les mêmes si vous partez sur un trail de 10km, que si vous vous lancez dans l’aventure d’un trail de 175km…

  • Sur un trail court, vous courez relativement vite et avez donc besoin d’une chaussure plutôt dynamique. Vous avez donc besoin d’une chaussure légère, souple, dont l’amorti n’est pas au premier plan. L’adhérence et l’accroche, suivant le terrain, sont à prioriser pour garder de la précision.
  • Sur un trail long, à partir de 50km, votre fatigue se fait rapidement ressentir et vos pieds ont besoin de plus de soutien. Privilégiez alors une chaussure avec un amorti plus important, offrant plus de polyvalence pour gérer les variations de terrains et absorber les vibrations. Veillez également à apporter un maximum de protection à votre pied pour les terrains les plus accidentés.

 

Maintenant que vous savez tout sur les chaussures de trail running, foncez chez Tonton Outdoor découvrir toute la sélection trail running ! Et si vous avez besoin de conseils, d’inspiration, de courage pour vous lancer dans l’ultra-distance, n’hésitez pas à lire les aventures d’Emeline et Marin, dans l'article "Carnet d'aventures : 90km du marathon du Mont-Blanc inside : Emeline Luel et Marin Dorval" !

 


  • Partagez :