Conseils techniques | Comment bien choisir son sac de trail pour la course à pied ?

4min
Vus : 236
0
25/04/2024
Comment bien choisir son sac de trail pour la course à pied ?

Dans les années 90, la marque CamelBak démocratise les sacs d’hydratation. « Camel » n’est pas choisi au hasard. Le sac est à l’image de la bosse d’un chameau : contenant suffisamment d’eau, pour garantir une grande autonomie. Les traileurs l’ont adoré et très rapidement adopté. Ces gilets d’hydratation offrent une autonomie précieuse lors des courses en autosuffisance, permettant de s'hydrater, se nourrir et se couvrir, sans points de ravitaillement. Alors qu’il est recommandé de s’hydrater toutes les demi-heures pendant un effort sportif, le sac de trail se révèle indispensable pendant les longues sorties.

Aujourd’hui, de nombreuses marques en proposent pour répondre à tous les besoins : poches à eau pour rester hydraté, multiples poches pour y glisser des gels, détails réfléchissants pour rester visible…  Il permet aussi aux coureurs d’emmener du matériel de sécurité, comme un téléphone, un couteau, une frontale ou un kit de premier soin, essentiel en cas de problème ou d’accident. 

Pas sûr que tout le monde ait besoin de s’encombrer d’un sac d’une telle capacité. Pour vous y aider à voir plus clair, les Tontons experts vous ont préparé une feuille de route pour savoir comment bien choisir son sac de trail

 

1.      Quel sac de trail choisir en fonction de son activité ?

Avant tout, le sac de trail doit être adapté à l'activité. Un ultra-traileur n'aura pas les mêmes besoins qu'un coureur parcourant 10 kilomètres.

Entraînements, trails courts et marathons (10 km) :

Pour une sortie de quelques heures, une ceinture porte-gourde ou un gilet de trail de 2 litres seront bien suffisants. Ces options vous permettront d'emporter une petite source d'hydratation et quelques gels. Rien de trop encombrant ! Notre conseil : boire tous les 1 ou 2 kilomètres en petite quantité et en prenant le temps de le faire, pour éviter les ballonements. Personne n'a envie de s'etouffer avec une flasque ou une pipette !

Trails courts ou à moyenne distance (environ 30 – 40 km) :

Si des ravitaillements sont disponibles sur le parcours, un gilet d'hydratation léger d'environ 4 litres est idéal. Ce type de gilet offre suffisamment d'espace pour une poche d'eau ou des flasques, des gels, des barres énergétiques et un vêtement. Si les ravitaillements ne sont pas accessibles, optez pour un sac de trail d'une capacité de 3 à 8 litres, pour transporter votre propre ravitaillement. Pensez à ranger vos vêtements vers l'arrière du sac de trail et disposer toutes vos barres et gels sur les côtés. 

Pour les trails longs et les ultra-trails :

Pour les distances plus longues, choisissez un sac de trail running d'au moins 8 litres. Ce volume vous garantira une autosuffisance efficace et vous permettra de transporter des vêtements de rechange, des couvertures de survie et d'autres équipements nécessaires pour faire face à toutes les situations. 

 

2.      Quels critères essentiels à prendre en compte ?

Le poids, le volume, la taille, le système d'ajustement, l'accessoirisiation comme le porte-bâtons... Autant de critères qui peuvent vous perdre dans la sélection de votre futur gilet d'hydratation. Nous avons donc sélectionné pour vous les incontournables fonctionnalités pour vous aider pour choisir le sac le plus adapté pour vous, et rien que vous pour vous.  

Le système d'hydratation :

Pour choisir son sac de trail, l’élément numéro 1 à prendre en compte, c’est bien sûr son système d’hydratation. Plutôt flasque, poche d’eau ou les deux ?

La flasque, disponible en volumes de 250 ml ou 500 ml, est idéale pour les courses de courte distance. Légère et pratique, elle offre un accès rapide à l'eau grâce à sa pipette, que ce soit placée sur vos bretelles ou dans une ceinture d'hydratation. Avec deux flasques, vous pouvez alterner entre eau et boissons énergétiques.

La poche d'eau, offrant un volume plus important de 1 à 3 litres, est plus adaptée aux courses de longue distance sans ravitaillement. Située à l'arrière de votre sac de trail, elle est accessible via un tube et une tétine. Assurez-vous que votre sac dispose d'un système de fixation adéquat pour éviter les balancements pendant votre course.

Il est essentiel de choisir le système qui répond le mieux à vos besoins en matière d'hydratation et qui est compatible avec le sac ou le gilet que vous prévoyez d'utiliser. Gardez à l'esprit la distance de vos courses habituelles et votre préférence personnelle pour déterminer le système le plus adapté à votre pratique.

L’ergonomie du sac :

Vous avez déterminé votre sac selon votre activité, et vos préférences en termes de système d’hydratation. Maintenant, place à l’ergonomie. Le sac de trail doit être parfaitement adapté à votre dos, pour vous garantir une liberté de mouvement. Un sac de mauvaise taille ou mal ajusté peut causer des brûlures ou des maux de dos. Vous le sentirez d’autant plus en plein été, en t-shirt.

Pour vous aider à le choisir, le sac ne doit pas descendre trop bas, en dessous des lombaires, et ne pas gêner votre bassin. Les sacs ajustables sont préférables, car ils permettent un ajustement plus précis en fonction de votre taille et de votre forme corporelle. Bien souvent, les sacs d’hydratation sont à taille unique, mais disposent de lacets de compression d’ajustement. Le mieux, c'est de les essayer avant pour vérifier leur confort. Pendant longtemps, les sacs à dos de running étaient unisexes, mais de plus en plus de marques proposent des gilets et sacs d’hydratation pour femmes, mieux ajustés, pour éviter qu'ils ne se balancent.

Assurez-vous de choisir un système de portage qui répartit le poids de manière équilibré et minimise les frottements et les irritations pendant la course. Les options de portage telles que les bretelles, la ceinture abdominale et le dos ventilé doivent être sélectionnés en fonction de votre style de course et de la distance que vous prévoyez de parcourir.

L’accessoirisation :

Les sacs de trail sont souvent équipés de diverses options de rangement, telles que des poches zippées, des poches filets, des élastiques, etc. Assurez-vous que ces options de rangement sont bien conçues et faciles d'accès pendant la course. Vous voudrez également vérifier qu'il y ait suffisamment d'espace pour transporter tout ce dont vous avez besoin pendant la course. Il est recommandé de choisir un sac avec plusieurs poches à fermeture éclair pour vos clés ou votre téléphone portable.

Certains sacs volumineux, comme les sacs de trail de 20 litres, disposent de sangles de compression vous permettant de moduler leur taille lorsqu’ils ne sont pas entièrement remplis. Certains sacs de trail offrent des fonctionnalités supplémentaires, telles que des porte-bâtons, des porte-dossards aimantés, etc. Si ces fonctionnalités sont importantes pour vous, assurez-vous de choisir un sac qui les offre.

Toutefois, un grand nombre de poches de rangement n’est pas forcément un plus si celles-ci ne sont pas bien réparties ou adaptées à votre matériel. La charge, une fois votre sac d’eau de running rempli, doit être bien équilibrée, au risque de remuer et de ballotter durant une course, impactant vos performances. Votre sac doit toujours rester stable

 

3.      Comment préparer son sac d'hydratation ?

Si vous vous apprêtez à faire de longues distances, il sera judicieux d’emporter plusieurs éléments pour pouvoir continuer votre course en totale autonomie. C’est d’ailleurs une obligation pour certaines courses, sous peine de pénalité.

Parce que les Tontons sont prévenants, nous vous avons préparé une petite checklist pour ne rien oublier pendant votre prochain ultra-trail, à adapter selon les courses officielles.

Les ravitaillements : barres énergétiques, gels et fruits secs

Que vous préfériez être autonome ou que vous comptiez sur les ravitaillements officiels, il est important d'avoir des provisions pour vous ravitailler en cas de coup de mou. Des barres énergétiques, des gels ou des fruits secs peuvent être des options pratiques à emporter. Un gobelet d’au moins 150ml peut vous être également demandé pour les ravitaillements.

Assurez-vous de ranger vos barres à portée de main, pour éviter de vous contorsionner et de vous déconcentrer de votre course. Entraînez-vous à manger en courant pour habituer votre estomac et déceler les incompatibilités (goût, digestion) avant une course. 

Les protections : vêtements et couverture de survie

Les conditions météorologiques peuvent changer rapidement. On ne dit pas qu’il pleut plusieurs fois par jour en Bretagne pour rien. Il est donc sage d'être prévoyant. Emportez au moins un coupe-vent et, selon le lieu et les exigences de la course, prévoyez également une veste imperméable, un surpantalon, un bonnet, des gants, des lunettes de soleil, une crème solaire.

À prendre en plus : prendre avec vous une couverture de survie peut être essentiel pour vous protéger du froid ou de la chaleur excessive en cas d'accident ou de conditions météorologiques extrêmes.

Les éléments de sécurité : lampes frontales, sifflet et portable

Lampe frontale : avec ses piles de rechange, elle est indispensable pour les courses nocturnes ou les ultras, offrant une visibilité cruciale dans l'obscurité, même lors des sorties tardives en hiver.

Sifflet : souvent requis dans les listes de matériel obligatoire, il peut être intégré à votre sac pour signaler votre position, pour les urgences.

Portable : toujours important si vous voulez informer vos proches en cas de retard, ou appeler les secours en cas de nécessité.

 

Choisir le bon sac de trail est essentiel pour garantir votre confort, votre sécurité et votre performance pendant vos courses de trail.

Assurez-vous de sélectionner un système d'hydratation adapté à la distance de vos courses habituelles et à vos préférences personnelles, tout en privilégiant un sac confortable et bien ajusté pour éviter les inconforts pendant la course. Le choix d’un bon sac dépend avant tout de vos types de sorties, de votre morphologie, de la présence ou non de ravitaillements et surtout, de la météo.

Nos 3 conseils : adaptez le sac à d'(eau) en fonction de votre activité, listez vos critères en fonction de vos besoins et pensez aux éléments que vous emporterez !


  • Partagez :