Conseils techniques | Comment bien choisir son masque de ski ?

Vus : 466
0
21/11/2023
Comment bien choisir son masque de ski ?

Les premiers cadeaux de Noël sont de sortie, les températures diminuent, les chutes de neige font leur apparition sur les sommets. Vous l'aurez donc compris, c'est bientôt la fin de l'année, et la saison hivernale approche à grands pas ! Alors, si vous venez de réserver vos vacances aux sports d'hiver et que vous êtes en pleine période de préparatifs pour choisir votre équipement de ski, n'oubliez pas cet accessoire primordial : le masque de ski ! Élément indispensable de la panoplie du skieur, au même titre que le casque de ski et les lunettes de ski, il existe une multitude de masques différents. Mais alors comment faire le bon choix ? Aujourd'hui, nous allons vous aiguiller dans la sélection de votre masque de ski !

 

L'importance de porter un masque de ski.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est important de comprendre pourquoi le port d'un masque de ski est recommandé. Souvent choisi pour sa couleur ou son look, le masque de ski est avant tout un accessoire de protection du skieur. Même s'il est envisageable de skier sans, ou d'opter plutôt pour des lunettes, le masque reste néanmoins fortement conseillé lors de vos descentes sur les pistes enneigées. En effet, ce dernier vous apporte une protection complète au niveau de vos yeux et de votre visage. Plus performant que des simples lunettes, il vient filtrer 100% des rayons UV du soleil. De plus, son écran filtrant vient gérer parfaitement la luminosité en haute altitude et vous permet d'éviter l'éblouissement. Enfin, quand ce dernier est bien plaqué sur votre visage, il vous protège efficacement du froid et du vent lorsque vous skiez. Pour découvrir plus de détails concernant les avantages de porter un masque de ski durant vos journées sur les pistes, nous vous conseillons de lire notre article "Conseils techniques : Pourquoi porter un masque de ski ?".

 

Les caractéristiques techniques de votre masque ski

 

1°) La monture

La monture, c'est le PREMIER élément à prendre en compte lors de votre choix. Hyper importante, c'est elle qui s'adapte à la forme de votre visage pour ne pas vous gêner durant votre pratique. Néanmoins, la monture ne laisse pas la place à d’éventuelles lunettes de vue. Effectivement, si vous essayez de porter vos lunettes avec ce type de masque, vous risquez de les endommager et d'être dans l'inconfort le plus total. Pour les personnes concernées, des masques de ski OTG (Over the Glasses) sont aussi disponibles. Ceux-ci sont plus profonds et mieux ventilés pour éviter la formation de buée sur vos verres. De leur côté, les modèles frameless possèdent un champ de vision élargi et sont d'une grande simplicité pour interchanger les écrans en cas de météo changeante. À l’inverse du cadre traditionnel, les aérations de ces masques de ski épurés se trouvent uniquement au niveau des mousses supérieures et inférieures. Ces dernières années, ils font de plus en plus d’adeptes grâce à leur look tendance. 

 

2°) La mousse

Composante essentielle du masque, la mousse peut être de simple, double voire triple densité. Ici, c’est la partie du masque qui est en contact direct avec votre visage. C'est pourquoi, son choix est aussi important. Actuellement, la plupart des masques du marché sont composés d'une grande densité de mousse, ce qui vous permet de bénéficier d'un grand confort. Plus ou moins dense selon les différents modèles, c'est donc à vous de choisir en fonction de votre ressenti et de vos préférences.

 

3°) La sangle

Enfin, le dernier élément à prendre en compte, n'est autre que la sangle. Comme certains sont amenés à le penser, non elle ne sert pas seulement à faire joli ! C'est elle qui est en charge de maintenir votre masque en place. Outre son look classique ou original, elle dispose de caractéristiques techniques propres comme : le système d’attache et de réglage ainsi que des bandes siliconées antiglisse.

 

4°) Les aérations

Tous les masques possèdent plus ou moins d'aérations. Ainsi, l'objectif principal est de provoquer une circulation d’air importante afin de contrer le phénomène de buée. En plus du cadre, une ventilation est aussi présente au niveau des mousses. Par exemple, les masques OTG possèdent un système de ventilation intégré. Là encore, tout dépend de la pratique que vous en faites !

En bref, ne laissez rien au hasard ! 

 

Quels sont les critères à prendre en compte lors de votre choix ?

 

1°) Le degré et le niveau de pratique

En tant que débutant ou féru de ski, le choix de votre masque ne sera pas le même. En effet, si vous allez régulièrement dans les stations des Alpes, des Pyrénées ou du Jura, votre investissement ne sera pas le même que si vous y allez seulement de manière occasionnelle. Ainsi, selon le niveau de fréquence, le choix ne sera pas le même. Ensuite, si vous êtes un amoureux de freeride ou de ski-freestyle, vos exigences ne seront pas les mêmes qu'un skieur qui pratique uniquement le ski alpin ou le ski de randonnée. Lors de ces différentes pratiques, vous êtes confronté à des environnements très différents. C'est pourquoi, il est primordial de sélectionner un masque de ski en adéquation avec votre pratique et votre niveau.

 

2°) La taille de tête

Chaque individu a un visage différent. C'est pourquoi l'ajustement des masques est quelque chose de très individuel. En règle générale, les masques de taille S sont conçus pour les enfants tandis que la taille M convient mieux aux jeunes de plus de 12 ans et aux visages féminins. Quant à la taille L, celle-ci convient plutôt aux hommes adultes. Ainsi, pour obtenir un ajustement optimal, le masque doit être bien positionné sur votre tête et ne pas vous comprimer la tête. Si vous sentez une sensation de pression, c'est que le masque est trop petit. 

 

3°) La forme de l'écran

Concernant la forme de votre masque, 2 options s'offrent à vous. La forme sphérique ou cylindrique !

  • - Les écrans cylindriques

Les écrans cylindriques sont plats et construits en 2D. Ils vous offrent un grand champ de vision horizontal et réduisent la distorsion optique. À la fois très souples et quasiment incassables, ils sont très appréciés des skieurs.

  • - Les écrans sphériques

De leur côté, les écrans sphériques sont construits autour d'une sphère, en 3D et vous offrent un plus grand champ de vision horizontal et vertical. Avec eux, vous bénéficiez d'une grande ventilation et d'une excellente vision optique dans toutes les directions.

 

4°) Les différentes catégories

Bien plus qu'un simple accessoire de style, le masque de ski sert à vous garantir une visibilité optimale sur les pistes. Pour cela, il existe cinq catégories (de 0 à 4) pour classer les nombreux modèles du marché, qui correspondent aux niveaux de protection contre la lumière visible.

  • Catégorie 0 : C'est la catégorie laissant passer le plus de lumière solaire. Ici, les verres sont non teintés, à privilégier pour des sorties nocturnes.
  • Catégorie 1 : A sélectionner en cas de très faible luminosité. C’est la catégorie à privilégier quand la luminosité est minimale.
  • Catégorie 2 : Ici, les verres laissent passer de 43 % à 18 % de lumière. Vous pouvez les porter par temps nuageux ou légèrement couvert.
  • Catégorie 3 : La troisième catégorie est la plus fréquente. C'est celle qui est choisie par de nombreux skieurs, car les verres possèdent une teinte sombre qui ne laisse passer que 18 % à 8 % de la lumière visible.
  • Catégorie 4 : Enfin, la dernière catégorie représente les verres avec une teinte sombre à réserver pour les sorties à très haute altitude où la luminosité est maximale. En effet, ils laissent passer moins de 8 % de la lumière.

 

5°) La couleur de l'écran

  • Vert : accentue le vert naturel de l’environnement.
  • Jaune - Rose - Orange : proposent un plus grand contraste.
  • Gris : vision plus naturelle.
  • Brun et Marron : apportant un plus grand confort de vue.

 

Vous avez désormais toutes les informations pour faire votre choix ! Et pour conserver votre masque plus longtemps et lui assurer une durée de vie plus longue, nous vous conseillons d'en prendre soin. Pour cela, lors de chaque lavage, utilisez un petit chiffon propre en microfibre pour ne pas décoller le traitement antibuée. Attention, si votre masque est humide, veuillez attendre que ce dernier soit complètement sec avant de le laver. Également, lors de chaque déplacement, il est très important de le glisser dans sa boîte de transport pour éviter tout risque de rayure. Enfin, dernier petit tips, après chaque utilisation, laisser le sécher à l'air libre dans un endroit sec.

Envie de vous faire plaisir ou de gâter l'un de vos proches ? Retrouvez l'ensemble de notre sélection de masques de ski Julbo sur notre site internet ou dans notre boutique Tonton Outdoor. Pour les apprentis skieurs, nous vous recommandons d'acheter votre masque directement en magasin avec votre casque. Nous espérons donc que nos conseils vous auront aidé à y voir plus clair et qu'ils vous seront utiles dans la quête de votre masque de ski idéal ! Pour l'heure, il ne nous reste plus qu'à vous donner rendez-vous en haut des pistes, cet hiver !


  • Partagez :