Conseils techniques | Comment bien choisir sa lampe frontale ?

Vus : 76
0
05/01/2023
Comment bien choisir sa lampe frontale ?

Vous êtes amateur de sport à la tombée de la nuit ou avant le lever du jour ? Vous aimez les sessions sunrise, sunshine ou même nocturnes ? Alors votre accessoire indispensable est la lampe frontale ! Incontournable des bivouacs, des randonnées, des trails nocturnes ou encore des runnings afterwork en hiver, la lampe frontale est utilisée dans tous les domaines et sait se rendre utile dans bon nombre de situations. Mais au milieu de tous les modèles de lampes et de toutes leurs fonctionnalités, vous vous sentez un peu perdu ? Pas de panique, Tonton Outdoor est là pour vous aider à décrypter tous ces détails pour que vous choisissiez la lampe frontale en accord avec vos objectifs !

 

Pour vous aider au maximum et débroussailler le terrain, nous aborderons différents critères :

Les LED, c’est quoi ?

Quel type d’alimentation pour ma lampe frontale ?

Les lumens, c’est quoi ?

Le faisceau, c’est quoi ?

Les différents modes d’éclairage disponibles sur les lampes frontales

Quel niveau d'étanchéité pour ma lampe frontale ? 

Comment choisir ma lampe frontale en fonction de l’activité pratiquée ?

Les "petits plus" des tontons !

 

Les LED, c’est quoi ?

Les lampes frontales modernes sont équipées d’un éclairage LED (Light-Emitting Diode ou Diode électroluminescente en français) qui présente de nombreux avantages. Les LED sont très résistantes et donc durables dans le temps, et offrent un rendement énergétique remarquable ! Il existe deux types de LED : les LED focalisées qui produisent un éclairage étroit et puissant sur une longue distance, et les LED non focalisées produisant un éclairage diffus et plus large sur une courte distance. De nombreuses lampes présentent les deux types de LED et s’adaptent ainsi à différentes pratiques sportives.

Cependant leur éclairage diffuse une lumière bleue qui peut être nocive pour l’œil. Il existe donc quatre degrés de danger, directement lié à la distance entre la source de lumière et l’œil.

  • Groupe 0 : aucun risque pour les yeux
  • Groupe 1 : faible risque
  • Groupe 2 : risque modéré
  • Groupe 3 : risque élevé

 

Les fabricants ont aujourd’hui l’obligation d’indiquer le groupe auquel appartient chaque lampe vendue.

 

Quel type d’alimentation pour ma lampe frontale ?

Pour fonctionner, votre lampe frontale a forcément besoin d’une source d’alimentation en électricité, elle sera donc soit rechargeable, soit à piles. Les lampes frontales rechargeables ont l’avantage de pouvoir être rechargées à n’importe quel moment, surtout si vous possédez un chargeur solaire ou une batterie externe ! De plus, si vous prévoyez de partir plusieurs jours, une batterie vous évite de devoir prévoir un stock de piles !

En revanche, les lampes frontales à piles présentent un avantage considérable dans la balance : leur autonomie. En effet, elle est en moyenne deux fois plus élevée que celle des lampes rechargeables ! Cependant, outre le fait de devoir toujours avoir des piles de rechange sur vous en cas de panne, les piles créent malheureusement du déchet et il semble important de prendre ce point en compte lorsque l’on explore la nature !

Afin de contenter tout le monde, certaines lampes frontales sont hybrides et/ou intègrent des batteries escamotables. Ainsi, vous pouvez choisir d’investir dans deux accus pour alterner (avec la batterie Core Petzl disponible chez Tonton Outdoor par exemple), ou d’utiliser les deux types d’alimentation en alternant entre piles et accus. Pratique non ?

 

Lampe frontale : les lumens, c’est quoi ?

Il s’agit peut-être d’une des caractéristiques les plus importantes de votre lampe frontale. Les lumens représentent la quantité de lumière émise par les LED. Il s’agit donc de la puissance de la lampe et c’est, en partie, ce qui vous aidera à choisir le modèle qu’il vous faut ! En effet, plus la puissance en lumens indiquée est élevée, plus l’éclairage offert sera important. Selon votre activité, vous aurez besoin d’un éclairage plus ou moins puissant.

Pour vous donner une idée, si vous prévoyez de randonner puis de planter votre tente pour un bivouac, vous pourrez vous contenter d’une puissance de moins de 100 lumens. En revanche si vous vous lancez dans un trail sur plusieurs jours, vous courrez de nuit et aurez besoin d’une puissance bien plus importante qui vous permettra de bien distinguer les terrains, les reliefs, le chemin, et pourrez partir sur un minimum de 200 lumens.

 

Le faisceau, c’est quoi ?

Maintenant que nous avons abordé la question de la puissance d’éclairage, venons-en au faisceau et donc plus précisément à la distance éclairée. En effet, si on a tendance à mettre puissance et distance d’éclairage dans le même panier, ce n’est pas tout à fait la même chose.

Il existe donc deux types de faisceaux : étroit ou focalisé, et large. Là encore, votre pratique déterminera le type de faisceau le plus adapté ! Un faisceau focalisé éclairera loin, tandis qu’un faisceau large éclairera sur une distance plus rapprochée. Par exemple, pour une randonnée ou du camping, on privilégiera une lampe frontale à faisceau large et à l’inverse, pour des activités à déplacements rapides telles que le running ou le trail, on privilégiera un faisceau étroit pour voir sur une longue distance !

Néanmoins, de nombreuses lampes frontales proposent les deux types de faisceaux, telles que la Explore 4RC Silva disponible chez Tonton Outdoor par exemple, à adapter selon l’activité !  

 

Les différents modes d’éclairage disponibles sur les lampes frontales

Selon la lampe frontale que vous choisissez, différents modes d’éclairages s’offrent à vous. Toutes les lampes frontales ne les intègrent pas tous et l’autonomie de la batterie sera forcément impactée par les modes choisis. Vous devrez donc bien définir quels critères pèsent le plus dans la balance de votre achat, entre autonomie et modes d’éclairage.

En générale, les modes que l’on retrouve sont les suivants :

Fort : éclaire loin et avec un maximum de puissance. Cet éclairage est adapté aux déplacements rapides. Ce mode est le plus gourmand en énergie et réduira donc l’autonomie de votre batterie.

Moyen : éclaire de manière plus rapprochée et à puissance modérée. Cet éclairage est adapté à une activité demandant un bon éclairage tout en préservant l’autonomie de la batterie.

Eco : la puissance la plus faible, permettant de préserver au maximum l’autonomie de la batterie.

Rouge : éclairage permettant de voir sans éblouir ses co-aventuriers. Ce mode d’éclairage est peu gourmand en énergie.

Clignotant : éclairage permettant d’être mieux vu, notamment si vous croisez des voitures par exemple.

Par ailleurs, sur certains modèles de lampes frontales Petzl, vous retrouverez les modes d’éclairage Standard Lightning, Constant Lightning et Reactiv Lightning. Le mode Standard Lightning offre une puissance diminuant en fonction de l’autonomie de la batterie, plus vous l’utilisez, plus la puissance baisse, jusqu’à extinction. C’est le mode communément utilisé par les marques. Le mode Constant Lightning offre un éclairage à puissance constante peu importe le niveau d’énergie disponible, mais est beaucoup plus gourmand en énergie. Enfin, le mode Reactiv Lightning, présent sur la Swift RL Ptezl disponible chez Tonton Outdoor par exemple, offre un éclairage adaptatif. Grâce à un capteur, l’éclairage et sa puissance s’ajustent en fonction de l’inclinaison de votre tête. L’utilisation de la batterie est ainsi optimisée en fonction de vos besoins.

 

Quel niveau d'étanchéité pour ma lampe frontale ?

Selon l’environnement dans lequel vous utilisez votre lampe frontale, et puisque la météo peut être imprévisible, il est important de pouvoir compter sur l’étanchéité de sa lampe ! Cette résistance à l’eau s’exprime en IPX, selon l’échelle suivante :

  • IPX0 : aucune étanchéité.
  • IPX4 : résiste à la majorité des conditions climatiques mais ne peut pas être immergé.
  • IPX6 : résiste à la majorité des conditions climatiques et au très grosses projections d’eau mais ne peut pas être immergé.
  • IPX8 : peut être immergé et résiste plus de 30 minutes à plus d’un mètre de profondeur.

 

La grande majorité des lampes frontales situent leur étanchéité entre IPX4 et IPX6. Certains modèles adaptés aux activités aquatiques peuvent aller jusqu’à IPX8.

 

Comment choisir ma lampe frontale en fonction de l’activité pratiquée ?

Comme évoqué tout au long de l’article, c’est l’activité pratiquée qui déterminera les caractéristiques de votre lampe frontale. Vos besoins ne seront pas les mêmes si vous prévoyez une randonnée suivie d’un bivouac ou un ultra-trail !

Trail et running : prévoir entre 150 et 200 lumens. Pour les courses sur sentiers, prévoir minimum 200 lumens. Optez pour un éclairage fort à faisceau étroit. Vous pouvez également choisir un mode clignotant pour la route et un mode rouge si vous êtes en groupe. 

Découvrez par exemple la Spot 400-R Black Diamond disponible chez Tonton Outdoor !

 

Randonnée et bivouac : prévoir 100 à 150 lumens. Vous n'aurez pas besoin d’un éclairage très fort mais privilégiez l’autonomie. Cependant si les chemins sont escarpés et qu’il fait très sombre, optez pour une lampe plus puissante, jusqu’à environ 250 lumens.

Découvrez par exemple la Sprint 225 Black Diamond disponible chez Tonton Outdoor !

 

Alpinisme : prévoir entre 300 et 900 lumens. Privilégiez une grande autonomie, notamment parce-que le froid épuise plus rapidement les batteries.

Découvrez par exemple la Nao+ Petzl disponible chez Tonton Outdoor !

 

Ultra-trail : prévoir minimum 300 lumens et beaucoup plus selon le type de terrain. L’autonomie doit être également élevée pour vous suivre pendant un long moment. Il peut être judicieux, toujours selon l’environnement, d’opter pour un niveau d’étanchéité IPX6 ou IPX8.

Découvrez par exemple la Trail Speed 5XT Silva disponible chez Tonton Outdoor !

 

Les "petits plus" des tontons pour choisir votre lampe frontale !

Pour aller plus loin, quelques "petits plus" peuvent être intéressants :

  • Un bouton verrouillage pour ne pas risquer de vider votre batterie en éclairant l’intérieur de votre sac !
  • Un bandeau amovible pour un maximum d’hygiène après un effort intense !
  • La possibilité d’incliner la lampe pour bricoler ou bouquiner par exemple !

 

Maintenant que vous avez une idée plus précise des points à prendre en compte et des détails techniques à définir, vous êtes prêt pour l’aventure outdoor nocturne ! Venez vite découvrir la sélection de lampes frontales proposée sur le site Tonton Outdoor !


  • Partagez :