Inspiration sport et nature | Jeux olympiques Paris 2024 : le surf à Tahiti !

5min
Vus : 958
0
12/01/2024
Jeux olympiques Paris 2024 : le surf à Tahiti !

Pour ce 6ème épisode de notre série consacré au surf lors des Jeux olympiques de Paris 2024, nous vous faisons voyager à l'autre bout du globe ! Présent pour la deuxième fois de son histoire aux JO, en tant que sport additionnel, le surf se déroulera cette fois-ci à Tahiti. Avec son décor paradisiaque, ses plages de sable blanc et ses vues panoramiques, la Polynésie française est un endroit de rêve pour accueillir les meilleurs surfeurs de la planète.

Avant d'aller plus loin dans la lecture de cet article et pour que vous puissiez vous plonger dans l'ambiance aquatique, nous vous conseillons de jeter un coup d'œil à nos différentes combinaisons de surf en néoprène

 

5 territoires candidats pour accueillir les épreuves de surf

Durant l'été 2019, 5 sites se sont portés candidats pour accueillir les épreuves de surf. Il s'agit de Biarritz, La Torche, Hossegor-Capbreton-Seignosse, Lacanau et enfin Tahiti. De ce fait, les responsables de Paris 2024 avaient plusieurs choix possibles. Disposant de nombreux sites reconnus pour la pratique du surf, en métropole comme en outre-mer, la France est un véritable pays de surf. Vous l'aurez compris dès notre introduction, c'est le dossier de la Polynésie française qui a bel et bien été retenu.

Rassemblant de nombreux critères, Tahiti offre aux athlètes des conditions de glisse optimales, à cette période de l'année. Attirant de plus en plus de visiteurs ces dernières années, la presqu'île de Teahupo'o est surtout connue pour ses vagues mythiques qu'elle offre aux surfeurs. Petit coin de paradis localisé au beau milieu de l'Océan Pacifique, cette plage n'était fréquentée qu'autrefois par une poignée de surfeurs intrépides. Après la désignation officielle du site, Tony Estanguet, le président du (Cojo) de Paris 2024, se félicitait "d'offrir une vague mythique, l’une des plus belles de la planète aux athlètes."

Située à 75 kilomètres de Papeete, la capitale, la ville de Teahupo'o accueillera donc les épreuves de surf durant l'été 2024. Ainsi, durant 4 jours, du 27 au 30 juillet, les plus grands surfeurs seront réunis et tenteront de donner le meilleur d'eux-mêmes pour espérer décrocher une médaille. Concernant le déroulé exact des compétitions, une épreuve féminine et une masculine de shortboard, comptant 24 athlètes chacune seront organisées.

 

Qui seront les nouveaux champions olympiques de surf à Tahiti ?

Tous deux premiers champions olympiques de surf de l'histoire, le Brésilien Italo Ferreira et l'Américaine Carissa Moore sont entrés dans la légende de leur sport à Tokyo en 2021. À Tahiti, nombreux seront ceux et celles à vouloir leur succéder ! Qui sont les principaux favoris ? Quelles sont les chances de nos Français et françaises ? Décryptage !

Pour démarrer, comment ne pas évoquer la championne olympique en titre, Carissa Moore ! Actuellement en tête de la saison actuelle du WSL Championship Tour, cette dernière fait preuve d'une très grande régularité et sera l'une des grandes favorites à sa propre succession. Pour lui voler la vedette, la Costaricaine Brisa Hennessy sera une adversaire de taille puisqu'elle réalise elle aussi une belle saison.

Chez les hommes, le Brésilien Felipe Toledo est aujourd’hui le leader du WSL Championship Tour avec 2 étapes remportées. De son côté, le champion olympique brésilien Italo Ferreira voudra défendre sa couronne sur les vagues de Tahiti, tandis qu’Ethan Ewing, star du surf australien, s’imagine capable d’offrir l’or à son pays.

Du côté tricolore, 3 billets ont déjà été distribués. Tout d'abord, la Française Johanne Defay sera le fer de lance de la délégation et voudra briller devant son public. Elle sera accompagnée par la jeune Tahitienne, Vahine Fierro qui a décroché son sésame en juin dernier lors des Mondiaux ISA au Salvador. Chez les garçons, seul un ticket a été validé pour le moment par le très jeune prometteur, Kauli Vaast. Sur ses terres, le jeune surfeur français peut nous réserver une très belle surprise même si la concurrence sera rude.

 

La tour de la discorde

Depuis plusieurs mois, maintenant, surfeurs et militants écologistes s’opposent au projet d’installer une nouvelle tour en aluminium en plein lagon. Considérée comme indispensable par le comité organisateur, celle-ci est au contraire décriée et vue comme une installation néfaste par les riverains. Selon eux, elle risquerait de dégrader les fonds marins et de nuire à la biodiversité du site. Ainsi, cette infrastructure est un véritable sujet de discorde !

Début décembre, lors d'essais réalisés sur place, une barge a brisé du corail. Dans les heures qui ont suivi cet événement, de nombreuses associations de défense de l'environnement sont montées au créneau pour dénoncer ces agissements. Par ailleurs, de nombreuses pétitions ont été lancées pour que le site d'accueil des compétitions soit délocalisé.

Après des semaines de tensions et de vives contestations entre les populations locales, les organisateurs ainsi que les autorités, le président polynésien, Moetai Brotherson a annoncé à la fin de l'année dernière que les épreuves devraient être maintenues à Teahupo'o. En effet, l'ampleur des travaux prévue a été revue à la baisse et la fameuse tour en aluminium qui a fait naître tant de problèmes, a été réduite en taille et en poids par rapport au projet initial. Désormais, l'objectif est de s'entendre et de travailler main dans la main, comme le souligne Annick Paofai, présidente de l'Association de défense du Fenua Aihere, la zone de nature préservée où se trouve le site, "on ne peut plus faire marche arrière, on fait les Jeux, il faut qu'on avance ensemble !" De plus, selon la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, aucun plan B n'a été envisagé. Néanmoins, des solutions de repli tels que les sites de La Torche dans le Finistère ou encore Lacanau en Gironde se tiennent prêts en cas de changement de dernière minute. À 6 mois de l'échéance, cette tour infernale n'a donc pas finit de faire des vagues.

Quoi de mieux que l'eau transparente et la vague de Tahiti pour faire de cette compétition de surf un moment mémorable des Jeux olympiques de Paris 2024 !? En attendant la belle saison avec impatience, nous vous invitons à découvrir notre équipement dédié au surf sur notre site internet ou directement dans l'une de nos boutiques. Et pour les plus impatients et impatientes d'entre vous, nous vous donnons rendez-vous près de Vannes, sur les plages de la Presqu'île de Quiberon, vêtus de votre plus belle combinaison et munis de vos accessoires de surf !


  • Partagez :