Inspiration sport et nature | Jeux olympiques Paris 2024 : l'escalade, le sport de grimpe par excellence !

6min
Vus : 840
0
16/11/2023
Jeux olympiques Paris 2024 : l'escalade, le sport de grimpe par excellence !

Aujourd'hui, prenons un peu de hauteur pour l'épisode n°4 de notre série d'articles, consacrée aux Jeux olympiques de Paris 2024. Après l'athlétisme et la natation, nous allons vous faire découvrir l'escalade sportive. Présente pour la première fois de son histoire aux Jeux de Tokyo en 2021, cette discipline en plein essor a su conquérir le grand public lors de la dernière édition. Faisant partie des 4 sports additionnels sélectionnés par le comité organisateur, son côté spectaculaire et universel a fait la différence face à d'autres sports en lice.

 

De 1900 à 2024, une grande évolution de l'escalade

À ses débuts, l'escalade était pratiquée par les alpinistes lors de leurs ascensions en montagne. Très rapidement, au début du 20è siècle, des clubs alpins se sont crées en France, en Italie, en Allemagne et outre-Atlantique aux États-Unis. Malgré un matériel rudimentaire, les premières voies sont créées et la pratique va commencer à attirer de nouveaux adeptes. Par la suite, vers le début des années 1990, des salles d'escalade vont voir le jour et permettre à des débutants de s'initier plus facilement à l'escalade.

Ce n'est qu'en 1986, à Vaulx-en-Velin près de Lyon que la première compétition d’escalade en salle a été organisée. Concernant les premiers Championnats du monde, ceux-ci se sont déroulés, cinq ans plus tard en 1991 à Francfort en Allemagne. Connaissant un fort succès auprès des jeunes, ces compétitions ont permis de démocratiser la pratique et aussi de l'ouvrir au plus grand nombre. À l'heure actuelle, l'escalade se pratique aussi bien en loisir qu'en compétition et aussi bien en salle qu'en extérieur. Amateurs ou professionnels, les grimpeurs se manifestent de plus en plus et œuvrent au quotidien pour le développement de ce sport. Concernant l'escalade sportive, plus de 25 millions de pratiquants sont recensés à travers 150 pays dans le monde. Son intronisation aux Jeux olympiques de Tokyo est l'illustration parfaite de cet essor. Présente à Paris pour une deuxième participation consécutive, l'escalade ne compte pas s'arrêter là !

 

 

Un sport de vitesse et de haute altitude

"Plus vite, plus haut, plus fort", quoi de mieux que la devise olympique pour illustrer les 3 épreuves d'escalade qui seront présentes aux Jeux olympiques de Paris en 2024 !? Équipés de leurs chaussons d'escalade les plus performants de chez La Sportiva ou Scarpa, les athlètes mèneront une lutte acharnée lors de cette compétition. Se déroulant du 5 au 8 août pour la vitesse et du 5 au 10 août pour le combiné bloc-difficulté, ces épreuves nous réservent bien évidemment du grand spectacle. Mais alors en quoi consistent-elles vraiment ? Quelles sont leurs particularités ? Voici un petit topo de ce qui vous attend !

1°) La vitesse

Très spectaculaire, l’épreuve de "vitesse" est une course contre la montre en duels éliminatoires en un contre un. Entremêlant agilité, précision et explosivité, elle ne laisse pas la place à la moindre erreur. C'est pourquoi, un équipement d'une très grande qualité est nécessaire. Concernant les règles, elles sont très simples, puisque les athlètes doivent grimper un mur incliné à 5 degrés de 15 mètres en moins de 6 secondes pour les hommes et moins de 7 secondes pour les femmes. Une fois arrivée le plus rapidement au sommet, ils n'ont qu'à appuyer sur un petit bouton pour arrêter le chronomètre.

2°) La difficulté

Maintenant, place à l'épreuve de "difficulté". Ici, les champions doivent grimper le plus haut possible un mur de 15 mètres, en moins de 6 minutes, et sans connaître la voie en avance. À la fois complexe et exigeante, cette épreuve met à rude épreuve les capacités physiques et mentales des athlètes.

3°) Le bloc

Enfin, l'épreuve de "bloc" consiste à escalader des structures de 4,5 mètres de hauteur, sans corde, mais avec des tapis de réception, dans un temps contraint et avec le moins de tentatives possibles. 

Au pays du soleil levant en 2021, l'escalade réunissait les 3 épreuves. De ce fait, un seul champion et une seule championne olympiques ont été couronnés. En France, en 2024, la vitesse sera séparée du reste des épreuves et permettra de récompenser les spécialistes de la rapidité. Ce sont donc 4 médailles d'or (homme et femme) qui seront distribuées avec d'un côté la vitesse et de l'autre côté la combinaison bloc et difficulté.

 

Les potentilles chances françaises

Après des résultats encourageants à Tokyo (une 5ème place masculine et une 6ème place chez les femmes), les français voudront briller à domicile. Voici les principales chances françaises pour cette édition.

En poinçonnant son billet pour les Jeux de Paris, à la fin du mois d'octobre, à l'Espace Mayenne de Laval, Orianne Bertone a confirmé tous les espoirs qui ont été placés en elle. Après sa médaille d'argent obtenue aux Championnats du monde à Berne, l'été dernier, la Réunionnaise est en très grande forme. Une médaille à Paris serait déjà une sacrée performance pour la jeune française âgée de 18 ans seulement. De son côté, Mejdi Schalck semble être le leader de cette délégation tricolore. Vice-champion du monde de bloc en titre, le natif de Montreuil espère bien lui aussi valider son ticket. Enfin deux frateries (Avezou et Mawen), tenteront de se qualifier pour cet événement planétaire. La première avec Sam et Zélia Avezou et la seconde avec Mickaël et Bassa Mawem. Champion du monde de bloc Mickaël Mawem souhaite par-dessus tout rejoindre son grand frère, Bassa Mawen, pour vivre une deuxième olympiade fraternelle. Tous deux présents en finale à Tokyo, les deux compères tenteront de renouveler cette prestation. Pour les 2 frères, cette échéance sera la dernière, puisqu'ils prendront leurs retraites respectives après les Jeux de Paris.

Pour connaître l'ensemble des qualifiés, il faudra néanmoins patienter jusqu'au mois de juin prochain et les derniers tournois de qualification.

Pouvant compter sur une jeune garde tricolore pleine d'envie, l'escalade sportive française a de beaux jours devant elle. Nous espérons donc voir ces athlètes décrocher leur ticket pour Paris au printemps prochain, avant de potentiels exploits aux JO. Alors pour admirer de plus près ces danseurs étoiles et leurs arabesques de haute voltige, rendez-vous du 5 au 10 août 2024 devant votre téléviseur ou sur le site d'escalade du Bourget. Un conseil, vous pouvez d'ores et déjà noter la date dans votre agenda ! Pour l'heure, nous vous donnons rendez-vous très rapidement pour découvrir ensemble la suite de cette série et l'épisode n°5. Petit indice, une combinaison en néoprène est nécessaire pour exercer cette discipline en compétition !


  • Partagez :