Conseils techniques | Comment choisir son sac de couchage de randonnée ?

Vus : 545
0
29/07/2023
Comment choisir son sac de couchage de randonnée ?

Avec les beaux jours et l’arrivée du printemps et de l’été, la saison des randonnées est lancée, et avec elle, les joies du bivouac ! Pour prolonger le plaisir et profiter des paysages sous le soleil couchant, une fois que la foule laisse place au silence et à l’observation des animaux, puis admirer le lever du soleil dans une atmosphère paisible… C’est ce que peut vous offrir le bivouac, en montagne ou ailleurs, à condition que vous ayez le bon matériel pour passer une nuit comme à la maison… ou presque ! C’est là que le sac de couchage entre en jeu, et Tonton Outdoor vous donne tous ses conseils pour bien le choisir !

 

Les questions à se poser pour choisir son sac de couchage 

Si vous lisez cet article, c’est que vous vous êtes probablement retrouvé devant la multitude de sacs de couchage disponibles et que vous n’avez pas réussi à faire un choix… Pas de panique, Tonton Outdoor est là pour tout vous expliquer et vous aiguiller pour que passiez vos meilleures nuits en bivouac ! Dans un premier temps, comme pour choisir votre matelas ou vos chaussures (n'hésitez pas à consulter nos articles dédiés "Conseils techniques : comment choisir son matelas de randonnée ?" et "Conseils techniques : choisir ses chaussures de randonnée : tige haute ou tige basse ?"), il est important de définir l’usage que vous ferez de votre sac de couchage. Pour cela, vous devez vous poser une question majeure, de laquelle découlera le reste :

Dans quel contexte vais-je utiliser mon sac de couchage ?

En effet, de cette question, découlent tous les critères que vous devez prendre en compte pour choisir le sac qui vous conviendra !

  • Quelles seront les températures rencontrées ?
  • Vais-je dormir en tente ou à la belle étoile ? A quelle saison et dans quelle région ? A quelle altitude ?
  • Mon environnement sera-t-il humide ?  
  • De quel espace disposerai-je pour transporter mon sac ?
  • Quel poids suis-je prêt à porter ?

Toutes ces questions, si vous y répondez en amont, vous permettront de définir les caractéristiques de votre futur compagnon. En effet, les besoins ne sont pas les mêmes en hiver au bord de la mer ou en été en montagne, de même que, selon la randonnée envisagée, le poids et le volume auront une grande importance !

 

Savoir décrypter les informations données

Si vous avez déjà jeté un oeil aux sacs de couchage sur le marché, vous avez sûrement remarqué des indications de température. En effet, celles-ci précisent, la plupart du temps, trois données différentes :

  • La température de confort
  • La température limite de confort
  • La température extrême

Ces trois indications sont très importantes dans le choix de votre sac de couchage puisqu’elles vont définir sous quelles températures vous serez à l’aise pour dormir sans avoir froid, et surtout, à partir de quelle température il devient dangereux d’utiliser ce sac de couchage ! La température de confort indique donc la température sous laquelle il est idéal d’utiliser le sac, sans avoir froid et en optant pour la position qui vous convient. La température limite de confort correspond à la température sous laquelle vous commencez à avoir froid et sous laquelle il sera préférable de vous mettre dans une position pliée pour garder un maximum de chaleur. Enfin, la température extrême est celle à partir de laquelle il est dangereux d’utiliser le sac, qui pourrait provoquer une hypothermie. La température à laquelle vous devez vous fier est donc la température de confort !

 

Le garnissage, un élément fondamental

Le garnissage est certainement le principal critère à prendre en compte dans le choix de votre sac de couchage. En effet, il en existe deux types, ayant des vertus et des propriétés différentes et plus ou moins adaptées selon les milieux ou les usages : le duvet et le synthétique.

Le duvet :

Le garnissage en duvet est constitué de duvet et de plumes d’oie ou de canard, il est donc 100% naturel. Les marques indiquent notamment généralement en pourcentage, la quantité de duvet et de plumes (80/20, 90/10, etc), avec un plus gros pourcentage correspondant au duvet. En effet, ce dernier donne tout le pouvoir gonflant au sac de couchage, c’est-à-dire, sa capacité à emmagasiner de l’air et donc à vous isoler. Cette capacité, indiquée en cuin, assure au sac de couchage une grande compressibilité, et un grand pouvoir isolant puisque plus cette valeur est élevée, plus la quantité d’air emmagasinée sera grande. Aussi, le duvet d’oie est plus isolant que le duvet de canard, grâce à son plus grand pouvoir gonflant. Il est également plus léger et plus compressible, ce qui le rend cependant plus cher que le duvet de canard.

Toutes ces informations sont normalement indiquées sur les sacs de couchage avec garnissage naturel. Retenez donc que :

  • Plus le pourcentage de duvet est élevé, plus le sac de couchage est isolant
  • Plus le pouvoir gonflant indiqué en cuin est élevé, plus le sac de couchage est isolant
  • Le duvet d’oie est plus isolant que le duvet de canard

Plus chaud que le garnissage synthétique, le garnissage naturel est aussi plus léger et compressible. A performances thermiques égales, le sac de couchage avec garnissage naturel sera donc plus léger et occupera moins d’espace pour le portage. Néanmoins, son principal inconvénient est sa fragilité face à l’humidité, son ennemi numéro un ! En effet, une fois humide ou mouillé, le duvet et la plume perdent toute leur efficacité et n’emmagasinent plus d’air. Il est donc primordial de bien définir le lieu de bivouac pour choisir son sac de couchage 

Le synthétique :

Le garnissage synthétique, quant à lui, est composé de fibres artificielles. Celles-ci présentent l’avantage majeur d’être hydrophobes ! Les fibres synthétiques sèchent vite et ne retiennent pas l’humidité, elles gardent donc leur pouvoir gonflant et isolant, malgré des conditions humides. L’entretien du garnissage synthétique est donc plus aisé que celui du garnissage naturel.

En revanche, les fibres synthétiques, moins isolantes que les fibres naturelles, sont aussi plus lourdes et moins compactes… En effet, leur pouvoir gonflant étant moins important, elles emmagasinent moins de chaleur et vous tiennent donc moins chaud. Le poids et le volume d’un sac de couchage avec garnissage synthétique sont donc plus importants, à température égale.

 

La forme du sac de couchage, une question de confort et d'isolation

Deux formes de sacs de couchage existent sur le marché : sarcophage et rectangle. Le sac de couchage rectangulaire offre plus d’espace et permet d’être plus à l’aise et laissant plus d’aisance pour bouger pendant la nuit. En revanche, l’espace vide autour de vos jambes engendre des pertes de chaleur, le rendant moins isolant. Forcément plus lourd et plus encombrant, son utilisation est donc recommandée pour des courtes randonnées ou du camping.

Le sac de couchage sarcophage, quant à lui, bien qu’il ne vous laisse pas la possibilité de bouger aussi facilement, vous isole beaucoup mieux du froid. Sa coupe au plus proche du corps permet d’emmagasiner efficacement la chaleur pour vous réchauffer ! Ils sont également plus légers et plus compacts, et recommandés pour les activités outdoor plus exigeantes.

 

La taille du sac de couchage, un élément à ne pas négliger 

La taille de votre sac de couchage a également son importance dans l’isolation qu’il vous apporte. En effet, l’air emmagasiné à l’intérieur du sac vous isole du froid, cependant l’espace ne doit être ni trop grand, ni trop petit. Un espace trop restreint empêche l’air de vous envelopper, tandis qu’un espace trop grand laisse l’air circuler et perd ainsi son pouvoir isolant.

Si vous choisissez un sac de couchage rectangulaire, il est important de ne pas le choisir trop grand étant donné que l’espace autour de vos jambes est déjà conséquent. On privilégiera donc 5cm au-dessus de sa taille. Pour un sac de couchage sarcophage, l’espace étant déjà restreint, on ajoutera 25 à 30cm au-dessus de sa taille !

 

Les petits plus pour aller plus loin 

Pour la randonnée et le bivouac, il est important de choisir le bon sac de couchage et d’avoir le maximum de confort pour passer une bonne nuit et repartir du bon pied ! Pour cela, voici quelques petits conseils supplémentaires !

Certains sacs de couchage intègrent une capuche, une collerette ou encore un compartiment plus isolant pour les pieds. Tous ces accessoires viennent augmenter l’isolation et vous apporter encore plus de chaleur. Suivant les conditions dans lesquelles vous prévoyez de dormir, pensez-y !

Si l’isolation de votre sac de couchage est un peu limite, il existe des draps de sac, notamment en soie, permettant de vous apporter quelques degrés ! A mettre à l’intérieur du sac de couchage, ils assurent non seulement un rôle d’isolant, mais évitent aussi de salir l’intérieur du sac !

Si vous prévoyez de dormir dans une zone humide ou à la belle étoile, pensez au sur-sac ! Celui-ci empêchera l’humidité de pénétrer dans le sac de couchage !

Pour stocker votre sac de couchage, rangez-le dans sa housse de stockage. Dans un plus grand volume que la housse de compression, le sac de couchage peut "respirer", et le garnissage est préservé !

Enfin, pour dormir dans votre sac de couchage, privilégiez le minimalisme ! Sauf en cas de conditions extrêmes, glissez-vous dans votre sac de couchage en sous-vêtements, et couvrez, si besoin, seulement les extrémités !

Et n’oubliez pas que, dans tous les cas, il est préférable d’avoir chaud, plutôt que froid !

 

Maintenant que vous savez tout sur les sacs de couchage et que vous êtes fin prêt pour choisir celui qui vous convient, il est temps de partir à l'aventure et de découvrir les joies du bivouac ! Venez vite découvrir toute la sélection de sacs de couchage disponibles chez Tonton Outdoor, en magasin ou sur le site internet !


  • Partagez :